Doreen

474524

15/10/2019 - 19/10/2019

Doreen

Dieser Inhalt steht nicht auf Deutsch zur Verfügung und wird daher in einer anderen Sprache angezeigt.

Nous sommes un soir de 2007, dans la maison d’André et Doreen, mariés depuis 58 ans. Ils ont préparé de quoi manger et boire, et accueillent le public dans leur salon, au plus proche de leur intimité.

Dans une heure, ils se suicideront. En attendant, ils parlent.

André Gorz, né en Autriche en 1923, naturalisé français sous le nom de Gérard Horst, s’installe à Paris à la fin des années 40. En 1958, il publie Le Traître, une autobiographie en forme de recherche, entre auto-analyse et critique du modèle de la société capitaliste. Il se lie d’amitié avec Sartre qui l’engage aux Temps Modernes dans les années 60. C’est le début
d’une carrière journalistique qui le mène à participer à la fondation du Nouvel Observateur. Parallèlement, il développe les premières bases de ce qui deviendra l’Écologie Politique et écrit de très nombreux ouvrages autour de la question. En 2006, il publie la Lettre à D., une longue déclaration d’amour en forme de confession à sa femme, Doreen Keir, atteinte d’une maladie incurable. Un an plus tard, André et Doreen sont retrouvés morts, dans leur lit.
Doreen est un contrepoint, un éclat, un à-côté à cette confession rendue publique : le portrait d’une femme que nous imaginons à partir de ce que Gorz en dit, et le portrait d’un couple que nous regardons vivre, dans une extrême proximité.

Praktische Infos