Leçon de cinéma: Thierry Odeyn + projection "Portrait of Jason"

461502

15/12/2018 - 15/12/2018

Dieser Inhalt steht nicht auf Deutsch zur Verfügung und wird daher in einer anderen Sprache angezeigt.

« Dans cette chambre où nous tournions, il y avait quatre personne dont une seule était noire, un ami de Jason. Il savait qu’il parlait à un public blanc et si l’équipe avait été noire, on aurai obtenu un film absolument différent. Mais le film soulève aussi une autre question, qui est : quand le metteur en scène peut-il ou doit-il s’arrêter ? Ce qui revient à poser le degré d’invasion de la vie qu’on peut se permettre. Dans le cas de Jason, je pense que la seule raison qui nous permettait de faire ce que nous avons fait, c’est qu’il va de lui même si loin, qu’il finit par perdre effectivement la conscience de ce qu’il est en train de dire (seule chose qui nous permettait, à nous, de continuer de le filmer), et qu’il aboutit à certains moments qu’on voit rarement chez un être humain. »

Praktische Infos