Arlette, l’ultime combat de Zidani

516378

20/01/2022 - 22/01/2022

The content is NOT available in English. Therefore we show you this content in another language.

Un troisième spectacle sur le thème de l’enseignement pour cette ancienne professeure de religion protestante. Transformiste à souhait, elle s’empare de tous les rôles: Mireille Soleil, professeure de religion à la vision toute particulière de la fin du monde, Rose Marie, prof de rien qui fait ses adieux, Magda, qui enseigne le néerlandais mais en reprenant la classe de gym et de maths de ses collègues en burnout, Monique Canaris, professeure de musique dont le cours n’existe plus mais qui n’a jamais reçu sa nouvelle affectation et Arlette, la directrice qui s’envole à la recherche de son élève parti en Syrie… sont quelques-uns des personnages burlesques d’Arlette, l’ultime combat.
Au lendemain de ces actes sanglants, nos états ont débloqué des sommes importantes pour la sécurité, pour l’armée. Mais ne fallait-il pas investir avant ? Non pas dans l’armée mais dans la culture, l’éducation ? Et en définitive quels sont les vrais enjeux de notre système scolaire et culturel ? Ces épisodes sanglants auront eu pour effet de repenser la démocratie. Mais moins de démocratie ne saurait être la solution. Notre salut ne viendra pas par davantage de répression, mais bien par l’investissement dans une société dans laquelle chacun trouve sa place. C’est dans ce contexte qu’est né « Arlette, l’Ultime combat ». Plus que jamais la notion de laïcité, associée à la liberté d’expression, doivent devenir notre arme. Et si combat il doit y avoir, c’est bien celui-là. Zidani Sandra

Ce spectacle, qui fonctionne comme une B.D. et au cours duquel nous passons avec amusement de case en case, sonne aussi comme une alarme face aux dérives des plans de réformes du secteur de l’enseignement.

Culture et éducation, tels sont les ingrédients de son combat !

Practical information