Chambarde

14/11/2017 - 18/11/2017

The content is NOT available in English. Therefore we show you this content in another language.

Nicolas Mouzet Tagawa part des contraintes posées par l’espace théâtral pour les bousculer. Une série de couloirs, de passages et de cadres constitue le dispositif scénique qui est mis en mouvement et chamboulé par les corps et les voix qui s’y meuvent. Les mots de Dostoïevski, de Pirandello ou d'Ossip Mandelstam s'y font entendre.

À l'origine de cette création, il est question de l'équilibre fragile entre l'ordre et le désordre, entre l'état et le devenir. Chambarde interroge les dynamiques à l’œuvre entre l'homme, sa mémoire et l'espace qu'il construit dans la précarité du présent. Concepts et fragments de littérature ou de réel sont utilisés comme des matériaux pour nourrir une écriture intuitive qui laisse leur place au geste et à l'émotion.

« Le chambard étant un état de désordre, de bouleversement, une chambarde désignerait le point où le sens et le lieu se renversent, se désorganisent. La Chambarde s’étendrait à l'objet-même par lequel le mouvement de renversement défait un ordre qui se veut figé. À moins qu'il ne s'agisse d'une injonction à chambarder... »
Nicolas Mouzet Tagawa

Conception et mise en scène Nicolas Mouzet Tagawa
Scénographie Matthieu Ferry et Nicolas Mouzet Tagawa
Avec Nicolas Patouraux, Jean-Baptiste Polge, Claire Rappin et Eline Schumacher
Lumière et son Matthieu Ferry assisté d'Octavie Piéron
Costumes Rita Belova
Dramaturgie Sebastien Monfè
Diapositives Alexia Goryn Catering Anne-Marie Tagawa
Direction de production Leïla Di Gregorio

Une production de Little Big Horn asbl en coproduction avec le Théâtre Les Tanneurs, le Centre Culturel André Malraux - Scène Nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy et La Coop asbl

Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre et de la Cocof — Avec le soutien de la bourse Marie-Paule Godenne de la Fondation Roi Baudouin — Avec le soutien du tax-shelter du gouvernement fédéral belge

Practical information