Je m'appelle Jacques Brel

12/05/2018 - 12/05/2018

The content is NOT available in English. Therefore we show you this content in another language.

Quarante ans après sa mort, Jacques Brel est de retour à Bruxelles. Un hommage vibrant retrace la vie du plus grand chansonnier belge.
Le samedi 12 mai 2018, c’est à Forest National qu’un hommage musical impressionnant sera rendu au plus grand chansonnier que la Belgique ait jamais connu. Le 9 octobre 1978, le « flamand francophone » s’éteignait à l’âge de 49 ans. Quarante ans après sa mort, Music Hall et Filip Jordens, interprète très apprécié de Brel, célèbrent ce chansonnier, compositeur et auteur de légende, extrêmement talentueux, avec le spectacle « Je m’appelle Jacques Brel ». Accompagné de ses musiciens, du Brussels Philharmonic Orchestra et de superbes images d’archives, Filip Jordens parcourt l’œuvre foisonnante de Brel et retrace de manière inégalée l’histoire émouvante de sa vie.

Filip Jordens comme réincarnation de Brel

“Avec « Je m’appelle Jacques Brel », nous célébrons un magicien des mots, artiste de scène, talent créatif et “Belge” d’exception. Quarante ans après sa mort, Jacques Brel continue de conquérir les cœurs. Filip Jordens n’est pas qu’un simple interprète, il semble être la réincarnation de Brel. La première fois que j’ai vu Filip sur scène, j’ai été frappé par sa ressemblance physique avec Brel et par la similitude de sa voix et de sa présence sur scène. Il interprète Brel avec toute la connaissance, toute la passion et tout le respect qu’il se doit. Je suis d’ailleurs ravi que Filip ait accepté de participer à notre production et je suis très reconnaissant d’avoir pu créer cet ultime hommage avec un grand orchestre symphonique et des images d’archives.” – Geert Allaert, CEO Music Hall

Fils d’une mère flamande et d’un père louvaniste francophone, Filip Jordens semblait être prédestiné à chanter Brel. Ce « flamand francophone », comme Jacques Brel se nommait lui-même, partage le caractère puéril et la combinaison unique de timidité et de flair de Brel. Jordens adopte la même gestuelle : il bouge, parle avec ses mains et – surtout – sue sang et eau comme Brel. Depuis longtemps déjà, il a convaincu les fans de Brel de Belgique et du monde entier grâce à son interprétation phénoménale. Tant la presse que le public sont dithyrambiques. Son interprétation du célèbre répertoire fait l’unanimité de la presse : « Brel revit ! ». Ce qui a commencé comme un hommage respectueux a évolué vers un spectacle à part entière. Filip Jordens est un véritable artiste qui fait revivre l’esprit de Brel et accomplit ainsi de belles choses. Il reconstruit l’œuvre de Brel, comme si celui-ci était de retour parmi nous.

Avec le Brussels Philharmonic Orchestra

A l’occasion du 40e anniversaire du décès du plus grand chansonnier de ce plat pays, Music Hall crée un hommage vibrant à Jacques Brel. Dans « Je m’appelle Jacques Brel », Filip Jordens n’est pas seulement accompagné de ses excellents musiciens, mais aussi d’un grand orchestre symphonique, le Brussels Philharmonic Orchestra sous la direction de David Navarro Turres. La nature de l’œuvre de Brel, les superbes arrangements crées par Michel Bisceglia et Maarten Lingier et l’interprétation élégante de Jordens et de ses musiciens confèrent à ce vibrant hommage un caractère étonnement intime. De sublimes images d’archives (photos et vidéos) de Jacques Brel complètent harmonieusement la musique et donnent au public un aperçu unique de sa vie, à la fois bouleversante et intrigante.

Prix des billets : 29, 39, 49, 59 et 69 euros.
Réduction d’été jusqu’au 31 août 2017.

Practical information