Les Yeux rouges

516577

12/10/2021 - 30/10/2021

The content is NOT available in English. Therefore we show you this content in another language.

« Il s’appelait Denis. Il était enchanté. Nous ne nous connaissions pas. Enfin, de toute évidence, je ne le connaissais pas, mais lui savait fort bien qui j’étais. »

Tout commence par un message privé sur Facebook. Elle est journaliste, médiatisée et fidèle à ses opinions. Il est plus âgé, se dit fan de son humour acéré et veut simplement discuter. Elle accepte, il entre dans sa vie et le piège se referme.

Pendant des mois, les messages s’accumulent, d’abord aimables puis rapidement méprisants. Elle prend ses distances, il prend la mouche. Sous couvert d’humour grivois, il s’attaque à sa personne, son physique, son employeur, son conjoint, ses centres d’intérêt… Elle est tout ce qu’il déteste et lui ce qu’elle redoute.

Jamais victimaire, acéré comme un laguiole de berger et vigoureux comme une lame de fond, les Yeux rouges sont singulièrement tant le portrait d’un harceleur -« Un vrai méchant terrifiant » (Myriam Leroy dans La Libre en 2019)- que celui d’une harcelée.

Les Yeux rouges, roman féministe adapté pour le Théâtre de Poche par son autrice, nous touche au coeur ; probablement parce qu’il est -au moins en partie- autobiographique. Et que Myriam Leroy, pour l’écrire, a puisé dans ses propres expériences.

Practical information