Long Live The Life That Burns The Chest & Ether / After

474527

05/11/2019 - 09/11/2019

Long Live The Life That Burns The Chest & Ether / After :: © Julien Stroinovsky

The content is NOT available in English. Therefore we show you this content in another language.

Au commencement du projet, il y a un texte, L’Éveil du Printemps de Frank Wedekind, qu’Armel Roussel monte en 2018 et dont il désire poursuivre la recherche et interroger ses thématiques au niveau local et international. Il envisage alors une tétralogie dont Long live the life that burns the chest (Que vive la vie qui brûle la poitrine) est le deuxième volet.
Armel Roussel est parti aux quatre coins du monde réinterroger les thématiques de L’Éveil du printemps – désir, sexe, amour, homosexualité, religion, tabou, identité… – avec un jeune acteur estonien, Jarmo Reha.
De Tokyo à Kaolack, de Pondichéry à Tallinn, Armel et Jarmo ont travaillé avec des acteurs locaux et questionné la réception de L’Éveil. De retour de ces workshops, ils proposent un solo (création à Tallinn en septembre 2019) où le jeune acteur estonien, accompagné par les sublimes vidéos de Julien Stroïnovsky – témoins des voyages, des moments de partage et échos des autres cultures –, montre toute la force brute et vivante de son jeu et sa totale fantaisie.
L’Éveil du Printemps qui date de 1891 provoque toujours autant de remous. Comment les thématiques de cette pièce sont-elles perçues et vécues dans le monde? La culture influence très fortement l’approche et la réception de l’œuvre, et peut provoquer bien des décalages. Entre documentaire et création théâtrale esthétiquement très dépouillée, le spectacle se veut réaliste et fantasmatique. Drôle, ludique, romantique, touchant et troublant à la fois, Long live the life that burns the chest interroge les thèmes de L’Éveil ici et ailleurs, parle d’Art, de sexe, de désir, d’amour mais surtout de construction d’identité. Sur scène, Jarmo Reha devient un écran sur lequel se voit projeter sa métamorphose due aux contacts des différentes cultures. Entre fiction et réalité, la représentation théâtrale joue sur différents degrés. Elle se construit devant le spectateur pour être sans arrêt interrogée et bousculée, et avancer petit à petit vers une fiction totale.

--------------

Les représentations de Long live the life that burns the chest seront suivies d’une étape de
travail du volet suivant de la tétralogie : Éther/After (qui sera créé au Théâtre Les Tanneurs en 2020-2021). Après avoir parcouru le monde, il est question ici d’interroger les thématiques
de L’Éveil auprès de la jeunesse bruxelloise. Armel Roussel enquêtera auprès de jeunes pour
connaître leurs rapports au désir, à la sexualité, à la mort, à l’autorité, aux rapports homme/
femme… Cette matière dramaturgique sera ensuite retravaillée sur le plateau avec des acteurs professionnels qui porteront cette parole intime de la jeunesse. Une petite mise en bouche de ce
qui sera une grande fête théâtrale, une célébration dansée et musicale !

Spectacle en Français

Practical information