Omar Ba - 'Anomalies'

507317

04/02/2021 - 27/03/2021

Omar Ba - 'Anomalies' :: © Crédit photographique - OMAR BA, Sans titre, 2020, Technique mixte, 250 x 150 cm ;  98 27/64 × 59 1/16 in. ©Omar Ba. Courtesy Galerie Templon, Paris - Brussels.

The content is NOT available in English. Therefore we show you this content in another language.

Omar Ba, étoile montante de la scène africaine, présente à Bruxelles un ensemble de nouvelles toiles plus critiques que jamais. Portrait original et saisissant de l’Afrique contemporaine, l’exposition explore la fragilité de la démocratie et de nos libertés individuelles.

« Anomalies » débute par une galerie de portraits de chefs d’états imaginaires. Entremêlant références mythologiques et oniriques, l’artiste dénonce en creux les régimes insidieux de ces leaders « qui se réclament de la démocratie mais en négligent dans la réalité ses plus précieux pare-feux, de la constitution à l’assemblée nationale ». En contre-point, certaines toiles évoquent la pandémie actuelle. Opposant une une palette éclatante et des touches claires envahissantes, répétitives jusqu’à l’obsession, le peintre met à jour les fissures de notre environnement social et mental. S’interrogeant sur la représentation de « l’individu », ce nouveau travail examine avec subtilité les contradictions de nos valeurs matérialistes de liberté et d’épanouissement : jusqu’à quel point faut-il restreindre nos libertés et notre confort pour sauver des vies ?

Repoussant les codes de la peinture traditionnelle, Omar Ba s’est émancipé du format prédéfini du châssis. Il a choisi de peindre directement sur des rouleaux de toile brute ou sur de larges cartons posés à même le sol. A l’aide de peinture noire, il prépare d’abord des fonds d’une uniformité opaque, avant de les recouvrir librement d’un peuple chimérique, entre humain, animal et végétal. Chaque peinture est ensuite redécoupée, marouflée et encadrée. Omar Ba développe des narrations et des métaphores toutes personnelles, puisées à la fois dans la vie quotidienne et les cultures ancestrales africaines. Abandonnant l’abstraction de ses débuts, il s’est tourné vers une figuration énigmatique, associant peinture à l’huile, gouache, encre de Chine et crayon. C’est par ce langage pictural unique, dense et déroutant, qu’Omar Ba entend communiquer la complexité et la cruauté des sujets racontés : la violence politique, l’exploitation de la nature, les phénomènes de domination et d’exclusion.


Né au Sénégal en 1977, Omar Ba a été formé aux Beaux-Arts de Dakar puis de Genève où il a longtemps travaillé. Un pied sur chaque continent, Omar Ba déploie une démarche « d’hybridation » permanente. Depuis 10 ans, Omar Ba a participé à de nombreuses expositions personnelles ou collectives, dont les plus récentes sont Omar Ba : Same Dream (Contemporary Calgary, Canada, 2020 et Power Plant Toronto, 2019), Global(e) Resistance (Musée national d’art moderne - Centre Georges Pompidou, 2020), Art/Afrique, le nouvel atelier (Fondation Louis Vuitton, Paris, 2017), le festival Afropolitan (Bozar, Bruxelles, 2017), Afrique-Raconter le Monde (Padiglione d’Arte Contemporanea, Milan, 2017), Le Havre – Dakar, Partager la mémoire (Muséum d'histoire naturelle du Havre, 2017), la Summer Exhibition à la Royal Academy of Arts (Londres) et la Biennale de Dakar en 2014.
Ses œuvres sont présentes dans plusieurs collections publiques dont celles du Centre National des Arts Plastiques (CNAP) en France, de la Collection Nationale Suisse (Bâle) et du Louvre Abu Dhabi.

Practical information