Le Villejuif Underground - Bryan's Magic Tears

484975

03/05/2020 - 03/05/2020

Le Villejuif Underground - Bryan's Magic Tears Le Villejuif Underground - Bryan's Magic Tears

Este contenido no está disponible en Español. Por este motivo, el contenido se muestra en otro idioma.

Prenez l’Australien Nathan Roche, ajoutez-y les trois Frenchies de Geto Tropic et vous avez devant vous Le Villejuif Underground. Le groupe le plus cool du 94 selon les Inrocks ! Après avoir sorti un premier opus sur le label SDZ Records et un ep intitulé « Heavy Black Matters » chez Born Bad Records, Le Villejuif Underground s’impose de lui-même et sans prévenir dans le milieu du rock français. Leur mélange de garage, de pop, de country et de disco fait mouche et c’est avec nonchalance et beaucoup de cynisme que les quatre gaillards nous racontent leurs problèmes de visa sur fond de boîte à rythme et de guitares crasseuses. Après s’être illustré aux côtés de King Khan & the Shrines, Ausmuteants ou encore Bazooka, c’est maintenant aux Nuits Botanique que la formation viendra nous présenter « When Will The Flies in Deauville Drop? », son génial nouveau projet.
BRYAN'S MAGIC TEARS

Vous vous souvenez de ces groupes américains bouffés par les mites, signés sur des labels injoignables du Midwest qui balançaient, au milieu des années 1990, des refrains à faire pâlir les Smashing Pumpkins avec le son le plus pourri de l’histoire de l’électricité ? Non, peut-être pas. Eh bien sachez que Bryan’s Magic Tears aurait très bien pu être l’un d’entre eux. Ce projet, lancé il y a 4 ans par Benjamin Dupont (Dame Blanche) et dans lequel on croise des membres et ex-membres de La Secte Du Futur et Marietta, a en effet tout pour occuper ce créneau, plus tellement usité ces temps-ci, d’ailleurs : mélodies toxiques, guitares alternant fouet et caresse, son fantômatique et nom alambiqué faisant référence à un obscur dealer d’acide parisien.

D’ailleurs pour Vice, « le dernier album des Parisiens, « 4AM », arrive après un premier essai délicieux, immédiat, dans la droite lignée du meilleur de Pavement et de Dinosaur Jr et des sentiments mêlés de fin de journée d'été où l’on se rend compte simultanément du lien qui nous unit à nos potes et du fait qu’on se retrouvera probablement seul pour le restant de nos jours. » Le reste s’écoute chez soi comme en live.

Información práctica