Major Dubreucq – Guerres et Chansons

463937

26/04/2019 - 27/04/2019

Major Dubreucq – Guerres et Chansons Major Dubreucq – Guerres et Chansons

Este contenido no está disponible en Español. Por este motivo, el contenido se muestra en otro idioma.

Major Dubreucq, "looser" magnifique, cache mal sa tendresse. Avec ses hôtesses de l'air, ils abandonnent leurs corps ordinaires à des costumes trop petits, mixant sans complexe raffinement et mauvais goût, bossa nova et electro cheap tunes. Tout est simple dans leur spectacle, les textes flottent dans l'espace, désarmants de franchise, drôles, clairvoyants. Il y a de l'ivresse dans cette poésie, un peu glamour, un peu triste. Au début, le Major est seul sur scène, il nous chante une petite chanson douce-amère avec sa guitare. Quand ses hôtesses de l'air viennent le rejoindre, le son prend de l'ampleur, les arrangements vocaux viennent envelopper les textes, et ça prend des allures de reggae gainsbourgeois. Entre les morceaux ça bavarde un peu, ça casse le cadre, ça dit des conneries. Puis les prods électroniques entrent dans la danse, ça commence à bouger, ça enfle, ça se dégonfle, ça voyage, ça devient sérieux d'un coup puis de nouveau on se marre comme des cons.Le spectacle, d'apparence très simple, est traversé par une énergie baroque, dernier rempart contre la frustrante absurdité de notre monde. On y parle d'amours flasques, de haine de l'autre, de beauté malgré tout, de violence inouïe.

Información práctica