Henry van de Velde (1863 – 1957)

Henry van de Velde est un des plus grands représentants de l’Art Nouveau. Il applique dans ses créations une théorie qu’il a développée lui-même à plusieurs reprises dans ses publications. Après une courte période de succès à Bruxelles, il déménage en Allemagne, où il peut déployer entièrement ses talents artistiques. En fondant l’école des arts décoratifs de Weimar, il réforme l’enseignement artistique et se trouve ainsi à la base du mouvement moderne qui influença l’architecture et les arts décoratifs jusque tard dans le XXe siècle. Après de courts séjours en Suisse et aux Pays-Bas, il revient en Belgique en 1926 pour donner un nouvel élan aux arts décoratifs belges grâce à son système d’enseignement, qui atteint en 1926 son point culminant avec la fondation de l’école artistique de La Cambre. En 1947, van de Velde repart vers la Suisse où il consacre les dix dernières années de sa vie à rédiger ses mémoires.

Henry van de Velde fut un créateur aux multiples facettes. Il acquit rapidement une réputation internationale grâce à la qualité de ses œuvres.

Source: Werner Adriaenssens, Conservateur Art Décoratifs et industries d'art XXè siècle, art graphiques, Musées Royaux d'Art et de l'Histoire