Les œuvres du quartier européen

Les œuvres du quartier européen

Le quartier européen de Bruxelles accueille le siège de l’Union européenne et ses institutions. Au milieu de ces bâtiments et de l’espace public se trouvent des sculptures, des fresques street art et même plusieurs morceaux du mur de Berlin. De véritables témoignages de l’histoire qui ponctuent les rues, parcs et squares.

Quelle est l’histoire derrière ces œuvres ? Qui sont les artistes ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir ci-dessous avec quatorze œuvres bruxelloises emblématiques du quartier.

  • 1. Buste de Robert Schuman, Nat Neujean, 1964 (parc du Cinquantenaire, entrée face à la rue de la Loi)

    Schuman est une personnalité politique française. Il est considéré comme le principal « père de l’Europe ». Investi dans la politique dès la fin de la Première Guerre mondiale, Robert Schuman, en tant que ministre des Affaires étrangères, prendra une part très active dans la préparation de tous les grands traités de cette période.  Le buste en bronze de Schuman, classé au patrimoine en 1976 a pris place en 1987 à l’entrée du parc du Cinquantenaire.

    2. Toujours debout, Jean-Henri Compère, 2017 (petite rue de la Loi, entre le rond-point Schuman et l’avenue de la Joyeuse Entrée)

    « Blessés mais toujours debout face à l'inconcevable », telle est la formule qui a présidé à la conception de cette œuvre. Cette sculpture due à un artiste bruxellois commémore l’attentat terroriste perpétré à Bruxelles le 22 mars 2016, à quelques pas de là, dans une rame de métro de la station Maelbeek, causant 17 morts et plus de 100 blessés.

    3. Les Citoyens, Suzanne Boerner, 2017 (Carrefour Jean Monnet)

    En 1957, 6 pays signent à Rome le traité instituant la Communauté économique européenne (CEE), qui précède ce qu’est aujourd’hui l’Union européenne. À l’occasion du 60e anniversaire de ce traité de Rome, l’association des commerçants de ce quartier, soutenue par la Ville de Bruxelles, fait installer, à l’arrière du Berlaymont, 15 sculptures à taille humaine en acier réalisées par l’artiste allemande Suzanne Boerner.

    4. Morceau du mur de Berlin à l’effigie de Kennedy, en place depuis 2015 (rue de la Loi, 200)

    En 2009, on célèbre les 20 ans de la chute du mur de Berlin. À cette occasion, une dizaine de pans de cette ancienne frontière territoriale et idéologique sont installés à Bruxelles, à la place du Luxembourg. Quelques mois plus tard, ils repartent en Allemagne, hormis 3 d’entre eux. En 2015, le morceau figurant l’ancien président américain J-F Kennedy est acquis par la Commission, qui le fait restaurer et l’installe dans une structure de verre, sur l’esplanade du Berlaymont.

    5. Stèle Schuman, Hardouin, 1968 (devant le Berlaymont, rue de la Loi, 200)

    Les 4 faces du rocher contiennent l’inscription du rôle fondamental de Schuman dans la construction de l’unité européenne, et ce dans les langues des pays constituant l’Europe dans les années 60.

    6. Les Égéries, René Julien, 1996-1998 (rue de la Loi, 170)

    Ces huit personnages féminins reflètent la passion du sculpteur René Julien pour l’anatomie. Elles dégagent également légèreté, jeunesse et insouciance, atouts parfois importants dans la construction européenne.

    7. The Future is Europe, NovaDead, 2017 (rue de la Loi, 103)

    Atenor, une société de promotion immobilière active dans le quartier européen, a choisi de mettre à disposition d’un artiste l’énorme — 530 m² ! —pignon d’un bâtiment d’une des artères les plus fréquentées de Bruxelles. Le travail est confié à NovaDead, un artiste originaire du graffiti. Symboliquement, un oiseau représente les valeurs de la paix et de la liberté, tandis que le jaune et bleu renvoient aux couleurs du drapeau européen.

    8. Stepping Forward, Hanneke Beaumont, 2007 (rue de la Loi, 145)

    Le Conseil de l’Union européenne, siégeant dans le bâtiment dit « Juste Lipse », accueille le visiteur par une imposante sculpture, de bronze, d’un homme « faisant un pas en avant ». L’artiste, d’origine néerlandaise, rajoute une dimension à son œuvre : la nécessaire recherche de l’équilibre, l’Europe étant une institution encore jeune et en quête de stabilité…

    9. Europe en avant, Léon de Pas, 1997 (rue de la Loi, 175)

    Le nom de notre continent renvoie à la mythologie grecque. Europe est une princesse enlevée par Zeus qui, pour passer inaperçu et ainsi mieux accomplir son méfait, prend les traits d’un taureau. Le dieu des dieux lui fera même un enfant… Cette thématique sera largement exploitée à travers l’histoire de l’art. La sculpture de de Pas, devant commémorer les 40 ans de la naissance de l’Europe, est constituée d’un squelette de tubes de cuivre et d’acier, squelette recouvert de plaques de bronze.

    10. L’Unité dans la paix, Bernard Romain, 2003 (square van Maerlant)

    Cette création est le résultat d’un travail de collaboration, effectué sous la direction d’un artiste français avec l’aide d’enfants malvoyants originaires de nombreux pays. La symbolique est ici assez évidente. L’année 2003 avait été consacrée à deux grandes thématiques : les personnes handicapées et l’élargissement de l’Union vers l’est. Les bras de toutes les couleurs supportent une Europe unie, surmontée du symbole de la paix par excellence : la colombe.
    L’œuvre mesure plus de 5 mètres et pèse 800 kg.

    11. Ariane, Jean-Paul Laenen, 1991 (Passerelle Rue Belliard)

    L’artiste a disposé deux statues d’Ariane, qui se transmettent le fil par-delà une passerelle. Dans la mythologie grecque, le fil d’Ariane est celui qui permet au héros Thésée de s’extriquer du labyrinthe. Le fil d’Ariane est depuis lors vu comme un fil conducteur, un repère rassurant à suivre. L’Europe, institution neuve, se cherche mais s’offre les moyens de ne pas se perdre.

    12. Mur de Berlin, record du monde 100 m, 1994 (Rue Wiertz, à côté de l’Hémicycle)

    Cette partie du mur rappelle le souvenir d’un événement international qui intervient après la chute du mur : il s’agit d’un graffiti qui représente le temps du record du monde du 100 mètres de l’époque, établi en 1994 en Suisse par un athlète américain.

    13. Europa, May Claerhout, 1993 (Espace Léopold, rue Wiertz)

    Cette statue de bronze magnifie l’arrière du Parlement européen. Elle figure une nouvelle fois la princesse Europe, soutenue et supportée par des corps et des bras, symbole des différents pays de l’Union. Europe arbore un €, inspiré de la lettre grecque epsilon, ancêtre du E.

    14. Tableau géant, Guillaume Bottazzi, 2017 (place Jourdan)

    Bottazzi est un artiste qui aime le gigantisme. Le tableau de la place Jourdan, mesurant 16 mètres de hauteur et 7 mètres de largeur, a été réalisé à la manière des peintres anciens.  L’année 2017 était un peu morose, avec les attentats de mars 2016 suivis du référendum en faveur du Brexit. L’auteur a essayé par son œuvre, d’« activer des zones de plaisir », selon ses mots.