Les panoramas bruxellois à ne pas manquer

Les panoramas bruxellois à ne pas manquer

Vous êtes à la recherche des plus beaux panoramas de Bruxelles ? Voici quelques points de vue incontournables pour profiter des mille et un paysages de la capitale.

Prenez un peu de hauteur et profitez de la vue ! Choisissez un lieu et portez un tout autre regard sur la capitale et ses environs. Petits toits rouges typiques, gratte-ciels, cimes d’arbres et clochers se dessinent à l’horizon... Les points de vue ci-dessous sont aussi de très bons spots pour les romantiques ou apprentis photographes.

  • (c) Alex Vasey

    La place Poelaert

    La vue depuis la place Poelaert est un grand classique. Dès que le soleil brille, de nombreux jeunes bruxellois s’y rendent. La vue sur le "bas de Bruxelles" est d’ailleurs particulièrement belle au coucher du soleil. Que pouvez-vous observer à l’horizon ?  L'Atomium, la Basilique de Koekelberg et même l'inscription "Hollywood" sur une tour résidentielle de Molenbeek.  Saviez-vous que le Palais de Justice avait été construit à cet endroit pour des raisons stratégiques? Les Marolles, situées en contrebas, étaient un quartier quelque peu rebelle à l’époque. Avec un tel bâtiment au-dessus de leur tête, les habitants se devaient de respecter la loi !


    © visit.brussels - Eric Danhier

    Mont des Arts

    Un autre grand classique des vues bruxelloises: le Mont des Arts. Placez-vous en haut des escaliers, entre le Mont des Arts et la Place Royale, et profitez du spectacle. Au premier plan, vous avez une magnifique perspective sur les jardins aménagés “à la française” dont les couleurs évoluent au fil des saisons. Au second plan, une vue sur le coeur historique de Bruxelles, surplombé par la tour de l’Hôtel de Ville. Celle-ci culmine à 96m de hauteur ! Petite astuce: rendez-vous gratuitement au cinquième étage de la Bibliothèque Royale ou sur la terrasse du Musée des Instruments de Musique pour un autre point de vue depuis le Mont des Arts.
    Mais pourquoi ce nom? Le Mont des Arts se construisit petit à petit à partir de la fin du 18e siècle autour du Palais  du gouverneur Charles de Lorraine qui abritait alors de nombreuses collections artistiques et scientifiques. Progressivement, on y vit s’installer la Bibliothèque Royale (1795) et un musée départemantal (sous le régime français, en 1801). En 1880, le Roi Léopold II, souhaitant faire du haut de la Ville un noyau artistique, charge l’architecte Alphonse Balat d’y construire un Palais des Beaux-Arts (futur Musées Royaux des Beaux-Arts) pour y entreposer diverses collections.


    © Azamat Esmurziyev

    Les arcades du Cinquantenaire

    Le roi Léopold II (encore lui!) est à l’origine de nombreux édifices historiques de la capitale. Les Arcades du Cinquantenaires sont l’une de ses commandes hors normes pour célébrer les 50 ans de l’indépendance de la Belgique. Hautes de 45 mètres, elles offrent un superbe panorama sur Bruxelles. Comment y accéder?  Acquittez-vous du prix d’entrée du Musée de l’Armée et d’Histoire militaire et partez à la recherche de l’escalier qui mène aux arcades. Le jeu en vaut la chandelle!  Vous aurez une vue imprenable sur le parc du Cinquantenaire, les grandes artères, le quartier européen et plusieurs clochers bruxellois.


    © visit.brussels - Denis Erroyaux

    Le pont au dessus du Parc de Tour & Taxis

    Peut-être l’un des panoramas les plus méconnus de Bruxelles. Et pourtant, le pont qui surplombe le parc de Tour & Taxis offre également une superbe perspective sur la ville.  Une vue contrastée entre la verdure du parc, le site historique de Tour & Taxis et le centre économique de Bruxelles en arrière plan. La ligne d’horizon est rythmée de bâtiments et tours dignes des plus grands centres urbains et économiques européens.  Que voyez-vous? A droite, la Gare Maritime, géant de verre et d’acier récemment rénové, et l’imposant Entrepôt Royal. A gauche, un étrange édifice en forme de grille pain. C’est le bâtiment éco-conçu de Bruxelles Environnement. Plus loin, à l’horizon, la tour Up-Site, la tour résidentielle la plus haute du pays, et les trois gratte-ciels du World Trade Center situés dans le quartier nord de Bruxelles.


    © visit.brussels - Jean-Paul Remy

    Atomium

    Pour une vue à 360 degrés, c’est à l’Atomium qu’il faut se rendre. Montez jusqu’à la sphère supérieure, à 92 mètres de hauteur, pour profiter du plus complet des panoramas.  Le septième niveau de cet étrange bâtiment, érigé pour l’Exposition universelle de 1958, peut en effet vous offrir une vue jusqu’à Anvers lorsque le temps est dégagé. Petits plus, des longues vues et des panneaux vous aident à identifier les divers bâtiments bruxellois. Vous serez même renseignés sur les diverses distances qui vous séparent des autres grandes villes du monde.  En plus d’une vue imprenable sur la région, vous bénéficierez aussi des divers espaces d’exposition de l’Atomium. L’accès est payant.


    © visit.brussels - Jean-Paul Remy

    Basilique de Koekelberg

    Autre bâtiment, autre panorama. C’est à présent au sommet de la gigantesque Basilique du Sacré-Coeur de Koekelberg, à 52 mètres de hauteur, que nous vous invitons. Ce chef-d’oeuvre Art Déco de l’architecte Albert Van Huffel vous impressionnera tant par sa prestance que par la vue qu’il offre sur Bruxelles et ses alentours. Par temps clair, on peut même apercevoir le Plan Incliné de Ronquières, situé dans la province du Hainaut, et la Cathédrale de Malines, située dans la province d’Anvers.
    La première pierre de la Basilique fut posée en 1905 mais ce n’est que 65 ans plus tard, après deux guerres mondiales, que l’édifice fut achevé le 11 novembre 1970. Immanquable!


    © J-P Remy

    Cité administrative

    Entre la Colonne du Congrès et la Tour des Finances, s’étend une immense dalle de béton. De là, vous pourrez admirer : les clochers de la Cathédrale Saints-Michel-et-Gudule, la tour de l’Hotel de Ville, la Basilique du Sacré-Coeur de Koekelberg et les grattes-ciels du quartier nord de Bruxelles. Un panorama qui se révèle particulièrement enchanteur par beau temps et au coucher du soleil. La lumière et les nuages se reflètent sur les tours de verre environnantes.


    © visit.brussels

    Jardin Botanique

    Petit dernier pour la route: l’ancien Jardin Botanique. Alors certes, vous ne prenez pas vraiment de hauteur mais le panorama vaut tout de même le coup d’oeil. En effet, depuis les escaliers longeant la rue Royale vous avez une vue contrastée entre les jardins en terrasse, les bâtiments baroques du Botanique avec sa rotonde et ses serres, et, en arrière-plan, les géants de verre de la cité économique de Bruxelles.  L’ensemble forme un tableau particulièrement poétique !


    © visit.brussels - Jean-Paul Remy

    Parc Duden

    Situé au sud du parc de Forest, le Parc Duden est un véritable joyau vert. Témoin du passé forestier de la commune de Forest, le Parc Duden est très arboré et vallonné. L’un des coteaux culmine même jusqu’à 90 mètres d’altitude. Depuis le versant nord, vous avez une vue imprenable sur le square Lainé, le parc de Forest et le Palais de Justice.
    Au Moyen Âge, le Parc Duden faisait partie du “bois de la Heegde”, propriété de l’abbaye de Forest, et intégrait le vaste ensemble de la forêt de Soignes. Il changea ensuite plusieurs fois de propriétaire avant d’être acheté en 1869 par Guillaume Duden (d’où le nom), un négociant en dentelles. A sa mort, Guillaume Duden légua le parc au Roi Léopold II à condition que celui-ci le transforma en parc public.