Le River Jazz Festival reprend son cours !

Le River Jazz Festival reprend son cours !

Depuis janvier 2015, le River Jazz Festival offre un aperçu détonnant des différents courants qui composent la scène de jazz actuelle. Un marathon musical qui entraîne le public au fil de l’eau, en suivant l’ancien lit du Maelbeek, cette rivière qui reliait la Jazz Station au Marni en passant par le Senghor. Trois salles bruxelloises mythiques, unies pour près de trois semaines de rencontres jazzistiques, du 25 novembre au 11 décembre 2021. 

Barrissements des trompettes, feulements des guitares, grondements de la batterie, secousses sismiques de la basse… Pas de doute, le River Jazz est de retour. Pour cette 7e édition du festival tricéphale, Bruxelles devient brûlante, sauvage et imprévisible. Comme le jazz ! Du 25 novembre au 11 décembre, certains vont l’aimer chaud, à Bruxelles !

Découvrez ce kaléidoscope unique, fruit d’une collaboration passionnée entre trois salles de spectacle incontournables à Bruxelles : le théâtre Marni (Ixelles), le Centre Culturel Senghor (Etterbeek) et la Jazz Station (Saint-Josse-ten-Noode). Ces trois lieux très différents préparent chacun leur programme selon leurs propres critères.

  • Avec le Maelbeek pour fil rouge

    Laissez-vous dériver le long du Maelbeek, et faites escale au gré de vos envies. 15 concerts, plus de 60 artistes, des expositions, des rencontres inédites, des nouveautés internationales et locales…  Une vision métissée, plurielle et ouverte du Jazz, qui se reflète dans sa programmation éclectique, traversant cultures et genres, avec toujours autant de succès, depuis 2015.

    Le River Jazz Festival fait aussi la part belle aux musiciens belges. Bien plus qu’un devoir, c’est pour Kostia Pace, directeur de l’évènement, une évidence. « Bruxelles est une ville de jazz, car c’est une ville carrefour où l’on finit toujours par arriver un jour ou l’autre. Depuis la Libération et la fin de la Seconde Guerre mondiale, sa scène de jazz a toujours été active et brillante. De plus, il y a d’excellentes formations de jazz à Bruxelles et partout en Belgique. Les approches wallonne et flamande sont très différentes et Bruxelles fait la synthèse. Mais tous parlent la même langue : le jazz dans tout ce qu’il a de plus universel et inclusif ».

    Un trio de salles mythiques

    Même si l’on n’est pas un inconditionnel du jazz, rien que pour son emplacement, la Jazz Station vaut la visite. Où ailleurs dans le monde peut-on assister à un spectacle de jazz que dans une gare du XIXe siècle ? Le centre musical animé se trouve, en effet, sur les rails qui relient la gare du Nord au quartier Léopold. Sa très belle façade est de style néo-Renaissance flamande aux influences baroques brabançonnes. À l’intérieur, c’est encore plus intéressant : outre les expositions, les répétitions, les séances d’écoute et les conférences sur l’histoire du jazz, vous pouvez également vous y rendre plusieurs fois par semaine pour des concerts de la crème de la crème du jazz belge et international.  

     Pour sa part, le Théâtre Marni est une ancienne salle de cinéma, construite en 1947. Elle est ensuite devenue un bowling et enfin un théâtre. Le Marni présente une programmation variée touchant à tous les arts de la scène : théâtre, danse et cirque contemporains, arts plastiques… Le jazz y est chez lui, sur la scène intimiste du bar ou dans la salle en amphithéâtre de 250 places. L’interaction scène-public y est particulièrement intense !

    Quant au Senghor, c’est un véritable miraculé. En 1937, le cinéma de quartier Rixy fermait définitivement ses portes. Ce beau bâtiment du début du siècle abritait alors une salle des fêtes dans le plus pur style de l’époque, avec stucs, vitraux et volutes en fer forgé, ainsi qu’un café-restaurant au rez-de-chaussée. Sauvé de la démolition par la commune d’Etterbeek, il est rénové et rebaptisé Centre Culturel Senghor en 1988.  

    Après la déception de l’année 2020, le River Jazz Festival revient avec une affiche de feu ! Au programme : carte blanche à Kris Defoort en ouverture et à River Jazz Night avec Fabian Fiorini en clôture, des fusions de genres avec Pauline Leblond Double Quartet et Aleph Quintet, des mix franco-belges avec MikMaakToine Thys « Orlando » et Géraud Portal New Quartet, un focus suisse avec Irniger Trio… Et d’autres surprises !

     

    Découvrez le programme du festival sur www.riverjazz.be