Sculptures de commémoration 22/03

« Blessés mais toujours debout face à l’inconcevable »

Après un appel à projets, c’est au bruxellois Jean-Henri Compère que le gouvernement fédéral a confié la conception de l’œuvre commémorative des attentats qui ont touché Bruxelles le 22 mars 2016.

Ce monument de 2 tonnes et 20 mètres de long, conçu dans les ateliers Bouvy à Sainte-Cécile prend place petite rue de la Loi, entre le rond-point Schuman et l’avenue de la Joyeuse Entrée.

L’ensemble est composé de deux plaques jumelles en acier inoxydable satiné. «Deux plaques qui se font face et se rejoignent en se redressant, tel deux aimants qui s’opposent, marquant d’un geste fort le refus de la violence et laissant au travers de l’espace qui les sépare, la place au dialogue et à l’espoir.»

«L’inox poli reflète les humeurs du temps. Quand il fera gris, l’œuvre reflétera la morosité. Quand il pleuvra, la pluie sera visible comme des larmes sur la tôle. Et quand il y aura du soleil, ça va rayonner. Et ça, c’est la vie, c’est l’espoir», explique Jean-Henri Compère, qui a travaillé une trentaine de jours sur le projet, motivé par cette formule: «blessés mais toujours debout face à l’inconcevable».

  • 32 arbres en hommage aux 32 victimes des attentats

    Un mémorial dédié aux victimes des attentats de Maelbeek et de Brussels Airport a été présenté ce mardi dans la Forêt de Soignes. Une cérémonie d'hommage sera organisée en toute intimité vendredi pour les victimes et leurs proches.

    L'architecte paysagiste Bas Smets a choisi de planter 32 arbres, en hommage aux 32 personnes décédées dans les attentats de Bruxelles, à une distance comparable à celle de deux personnes qui se tiennent la main. La forme épurée du cercle a été retenue pour l'implantation.

    Source: L'Echo, Belga