Les poèmes plastiques de Marcel Broodthaers

Les poèmes plastiques de Marcel Broodthaers

Une exposition consacrée au poète et artiste plasticien belge Marcel Broodthaers (1924-1976), intitulée « Poèmes industriels et lettres ouvertes », ouvrira ses portes le 10 septembre 2021. Réalisée en étroite collaboration avec la Succession Marcel Broodthaers, l’exposition sera présentée au WIELS, le centre d'art contemporain situé dans l'ancienne brasserie Wielemans.

  • Marcel Broodthaers avec la plaque Modèle La Pipe 
    1969, Rue de la Pépinière, Bruxelles © Maria Gilissen Sabam 2021


    Qui est Marcel Broodthaers ?

    Le Bruxellois Marcel Broodthaers est considéré comme l'un des plus grands innovateurs de l'art d'après-guerre dans le monde entier. Il est le père de la critique institutionnelle et de l'art conceptuel. Son œuvre est laconique, humoristique et très critique, ce qui le place dans la même lignée que d'autres Bruxellois comme René Magritte et Jacques Brel. Dans l'art contemporain de son époque, ses concurrents étaient l'icône US-américain du pop art Andy Warhol et le plasticien allemand Joseph Beuys. L'une de ses grandes œuvres a été la création de son Musée d'art moderne, Département des Aigles, un musée fictif et personnel dans sa maison de la rue de la Pépinière à Bruxelles. Il en a été l'artiste, le directeur, le gardien et le visiteur solitaire. Avec ce musée, il a voulu dénoncer les structures figées du pouvoir dans le monde muséal.


    Catalogue raisonné

    L'exposition inédite organisée par Wiels se concentre sur une partie très spécifique du travail de Marcel Broodthaers, avec des oeuvres produites à Bruxelles mais qui n'ont encore jamais été montrées simultanément. Il s'agit de poèmes industriels sous forme de plaques en plastique qui ont contribué à marquer la transition entre le pop art et l'art conceptuel. WIELS présentera 120 plaques, 70 dessins et documents, avec des prototypes et une sélection des « lettres ouvertes ». Un catalogue raisonné (400 pages, 500 illustrations) de toutes les plaques, variations et prototypes a été établi par Charlotte Friling, curatrice associée de WIELS, avec des textes de Maria Gilissen Broodthaers (veuve de Marcel Broodthaers), Manuel Borja Villel et Dirk Snauwaert, curateur-directeur de WIELS.


    L’Alphabet, 1969, de Marcel Broodthaers. © Succession Marcel Broodthaers – Sabam 2021

    Dirk Snauwaert : « Les plaques en plastique sont comparables aux plaques de rue, que tout le monde connaît et reconnaît. Mais Marcel Broodthaers a utilisé une technique nouvelle pour l'époque : des pictogrammes, des caractères et des signes de ponctuation, produits industriellement à l'aide d'une technique de formage sous vide, pour créer des énigmes et des rébus. Il a ainsi envoyé au monde des non-messages absurdes et insensés, ayant une signification, mais pas de message, alors qu'une plaque de rue ou un panneau de signalisation a toujours pour mission de transmettre une information importante, que tout le monde doit comprendre immédiatement. Les plaques en plastique de Marcel Broodthaers sont, en quelque sorte, le point culminant de la poésie concrète et du pop art. »


    Modèle : la pipe, 1968-69, de Marcel Broodthaers. © Succession Marcel Broodthaers – Sabam 2021


    Au total, 36 motifs principaux et une vingtaine de motifs secondaires ont été identifiés dans ce groupe de plaques, en différentes déclinaisons.

    Dirk Snauwaert : « Presque comme un peintre, Marcel Broodthaers jouait avec les couleurs, les arrière-plans et les différences de niveau, contrairement au processus de production standardisé, uniforme et mécanique des plaques de rue. Il place ainsi ses œuvres pratiquement aux côtés de la peinture. WIELS réunit aujourd'hui toutes ses œuvres dans une exposition pour montrer au grand public qu'après toutes ces années, elles sont toujours aussi convaincantes sur le plan esthétique et tout aussi pertinentes et actuelles. »


    Les poèmes industriels sont une œuvre charnière

    Les plaques de plastique font référence à de nombreuses idées que Marcel Broodthaers a intégrées dans son œuvre.

    Dirk Snauwaert : « Marcel Broodthaers a constamment joué avec la forme et le contenu ; une coquille d'œuf est aussi un moule parfait. Avec le moule, il a également fait référence à la moule. En ce sens, les plaques en plastique sont un paradoxe entre le langage et l'art visuel. Toute son œuvre, des années 1940 à sa mort en 1976, tourne autour de ce thème. En outre, quelque quatre-vingts films, quarante livres et de nombreux ouvrages imprimés traitent également du « reproductible » dans l'art. Ces plaques de plastique sont donc en fait une œuvre charnière. Ce sont, pour le dire dans la tradition de l'avant-garde, des poèmes plastiques. Les poèmes sont en saillie : les lettres et les mots sont en fait de petites sculptures, des reliefs. La couleur et la peinture qui les recouvrent leur donnent un aspect presque sensuel. On peut le voir au même titre que les livres pour enfants, un boulier ou un puzzle en plastique. En ne respectant pas les règles de l’orthographe et de la grammaire, Marcel Broodthaers leur a donné d'innombrables significations différentes.

    Livre tableau ou Pipes et formes académiques, 1970, de Marcel Broodthaers. © Succession Marcel Broodthaers – Sabam 2021

    Lettres ouvertes

    Outre les plaques en plastique, les prototypes et un grand nombre de dessins et d'esquisses préparatoires pour les plaques, l'exposition comprend également une sélection de « lettres ouvertes » de l'artiste. Ces lettres sont des sortes de pamphlets rendus publics par Marcel Broodthaers dans la période où il a fondé et développé son musée personnel. Le musée « dématérialisé » a existé de 1968 à 1972, parallèlement à la production des plaques en plastique, dont plusieurs ont servi de publicité pour les sections de ce musée.

    Wiels

    Le centre d'art contemporain présente en moyenne trois blocs d'exposition par an, d'artistes nationaux comme internationaux, aussi bien émergents que confirmés.

    Fran Bombeke, chargée de communication au WIELS : « Nous exposons Marcel Broodthaers dans un lieu unique. L'ancienne brasserie Wielemans est l'un des rares bâtiments industriels et modernistes de Bruxelles. WIELS n'offre pas un espace d'exposition qu'aux artistes établis mais aussi aux artistes émergents. Dans le cadre d'un programme résidentiel, nous accueillons de jeunes artistes qui, sous la direction de deux mentors, peuvent travailler et séjourner dans neuf ateliers différents pendant une période de trois à six mois. En outre, notre collègue Laure Goemans propose un programme d'éducation active, des enfants aux personnes âgées, en plus d'un travail de quartier intensif avec l'organisation d'activités et d'ateliers pour la population locale. »



    L'ancienne brasserie Wielemans, à présent Wiels © Wiels

     

    Marcel Broodthaers – Poèmes industriels, lettres ouvertes – du 10 septembre 2021 au 9 janvier 2022 – WIELS