Achterland

12/04/2018 - 15/04/2018

Achterland tient une place décisive dans le parcours d’Anne Teresa De Keersmaeker : premier de ses essais, en 1990,  pour une plus grande implication des musiciens dans la dynamique scénique – une approche qu’elle développera abondamment par la suite. La combinaison insolite des musiques de György Ligeti et d’Eugène Ysaÿe ont mené De Keersmaeker et ses danseurs vers une écriture chorégraphique paradoxale, un composé délicat d'élans virtuoses et de décélérations. C’était la première fois, par ailleurs, que la chorégraphe concevait un matériel spécifiquement masculin, destiné à trois danseurs joignant une compagnie jusque là amplement dominée par les femmes. Minimalisme et féminité, les mots de passe de naguère, se transformaient lentement, se déportant vers un no man’s land radical où l’on se joue des frontières en brouillant les signes.

Musique


György Ligeti – 8 Etudes for solo piano (1985–2001)
Eugène Ysaÿe – Sonates pour violon seul, op. 27 / 1, 3 & 4 (1923)

Infos pratiques