And it burns, burns, burns. Final portrait of Prometheus

23/08/2017 - 23/08/2017

S’inspirant de la mythologie, Simona Bertozzi imagine une rêverie sombre et mystérieuse sur la question de la transmission du savoir et du dialogue entre les âges. Deux adolescentes font irruption dans l’espace de trois adultes comme les nymphes Océanides arrivèrent devant Prométhée enchaîné. S’il est question de révélation, d’apprentissage, de passation, l’électricité des rapports donne à la métaphore chorégraphique une allure bien concrète où le toucher, le geste, la tension dans l’espace ouvrent sur des dynamiques contemporaines. Fragilités et déséquilibres se fondent dans d’étranges effervescences, entre chute et élévation.

And it burns, burns, burns est l’ultime étape d’un parcours que la chorégraphe italienne consacre à la figure emblématique de Prométhée.

Infos pratiques