Apologie du Cul

516596

05/11/2021 - 06/11/2021

Apologie du Cul :: © Apologie du cul 1 Apologie du Cul :: © Apologie du cul 2 Apologie du Cul :: © Apologie du cul 3

Apologie du Cul est un spectacle détonnant. Immobiles derrière leurs pupitres, Jeanne Dailler et Isaac Thomas nous emportent dès le premier regard, avant de se multiplier sous nos yeux, passant d’une époque à une autre, d’un corps à l’autre.

Aucune volonté de représenter durant cette heure d’érotisme : tout n’est que suggestion. Avec eux, l’esquisse prime sur l’image. Ce spectacle désarçonne et nous rappelle que nos corps crient dans une société sourde de conformisme. Face à la pornographie et à sa consommation triste, c’est bien une réaffirmation du vivant, du sensuel, de l’instant, à laquelle nous assistons.

Virevoltant d’une époque à une autre, passant du descriptif crû de la fellation à une approche plus romantique de La rencontre, ce trio prépare l’instant.

Une histoire d’un soir ? Une histoire d’amour ? Qu’importe. Le sexe est un jeu où les corps se trouvent au centre, sublimés d’exister à travers l’écriture d’un Musset, d’un Bataille ou celle d’un Nabokov. Une réaffirmation du désir de l’autre, du désir de soi, dans lequel les corps des comédiens et des spectateurs s’abandonnent sans moralisme. Qu’il est beau d’être soi.

On ne se lasse pas de cette pièce, on ne se lasse pas de revoir ces deux comédiens. Faisant évoluer le spectacle en introduisant de nouveaux textes, ou en agençant différemment les lectures en fonction du lieu, intégrant dans

leur équipe Julien Van Aerschot au piano, Jeanne Dailler et Isaac Thomas affirment le vivant et la mouvance qui le suppose. Tout est délicieusement éphémère avec eux, sinon l’immortalité du mouvement et de l’intention

théâtrale. Le spectacle se meurt sans cesse pour revivre sous une autre forme, sous un autre corps, sans jamais perdre son ironie et son intensité... .

L’identité du désir, l’identité du théâtre réside là. Dans la mouvance d’une intention, et d’une envie. Vivace, drôle, beau, et follement élégant. Ce spectacle est un corps qu’on désire. Du théâtre, en somme.

Une production de la Cie Le Kusfi.

Réservez

Infos pratiques