Beatrice Gibson I Hope I’m Loud When I’m Dead

461755

10/04/2019 - 13/04/2019

Beatrice Gibson I Hope I’m Loud When I’m Dead

Intitulé d’après un poème de CAConrad, « I Hope I’m Loud When I’m Dead » s’efforce d’analyser la poésie et la désobéissance. Gibson a réalisé les premières prises à la veille de l’investiture du 45ème président des États-Unis en janvier 2017, avec l’objectif de dresser le portrait de deux des plus grands poètes vivants des États-Unis, à savoir CAConrad et Eileen Myles. Pendant le reste de l’année, elle s’est attelée à la réalisation du film au États-Unis et en Europe occidentale. Celui-ci met en scène les migrations massives de réfugiés à travers la Méditerranée, l’incendie de la Grenfell Tower à Londres et les conséquences du désordre politique et de la guerre. Les mots de CAConrad et Myles se mêlent à ceux d’Audre Lorde, d’Alice Notely et d’Adrienne Rich ainsi qu’à des portraits sensibles de sa propre vie et de sa famille. En outre, la bande originale réalisée par Pauline Oliveros, musicienne et compositrice expérimentale mondialement célèbre, confère au film une intimité particulière. Dans une quête certaine d’une force rituelle, par laquelle le poète devient le prophète qui indique la voie alternative en des temps de possible dérive autoritaire, le film de Gibson se fraie, à force d’empathie, un chemin à travers le chaos.

Partie du NORMAL SCHNORMAL, un programme multidisciplinaire sur la normalité et d’autres déviations.



 

UK, 2018, 21’
En anglais, commence toutes les 30'

Infos pratiques