CROWD - Gisèle Vienne

26/01/2018 - 27/01/2018

Danse et violence jubilatoire
Pour Gisèle Vienne, la scène de théâtre est un microcosme où l’on peut étudier les émotions individuelles et collectives et ainsi mieux comprendre le comportement humain. Le spectacle CROWD examine la violence à contre-courant du discours qui tend à décrire toute forme de violence comme barbare. Ainsi, Vienne cherche des manifestations et représentations de violence qui peuvent jouer un rôle favorable, positif dans la société. Partant de rites et de fêtes – d’archaïques à contemporains –, elle réunit un groupe de quinze jeunes qui dansent sur un DJ-set de Peter Rehberg.
Articulant musiques électroniques années 90 à nos jours une composition plus intime du duo novateur KTL (Peter Rehberg et Stephen O’Malley), ces musiques témoignent des sonorités qui excitent nos sens depuis les trente dernières années, qui ont pu se propager de l'underground au mainstream, et qui influencent notre rapport au corps et au mouvement. C’est notamment sous ces influences musicales, mais aussi des formes de représentations multiples du corps que Gisèle Vienne créée une chorégraphie où les mouvements s’arrêtent, les gestes sont heurtés, saccadés, interrompus et altérés de diverses manières. La chorégraphie fait écho à une sensibilité contemporaine, où la réalité du spectacle vivant rencontre le champ des possibilités gestuelles qu’offrent les mouvements générés par le montage vidéo et les effets spéciaux. Le temps en vient à s’altérer et se distordre permettant d’observer et d’éprouver autrement les aspects jubilatoires et parfois émancipateurs de la violence et ses représentations.

Infos pratiques