Die tote Stadt

496815

25/10/2020 - 13/11/2020

Die tote Stadt :: © © Pauline Thomas, Millennium Images, UK Die tote Stadt :: © © Simon Van Rompay Die tote Stadt :: © © Simon Van Rompay Die tote Stadt :: © © Simon Van Rompay Die tote Stadt :: © © Simon Van Rompay Die tote Stadt :: © © Simon Van Rompay Die tote Stadt :: © © Simon Van Rompay Die tote Stadt :: © © Simon Van Rompay Die tote Stadt :: © © Simon Van Rompay Die tote Stadt :: © © Simon Van Rompay Die tote Stadt :: © © Simon Van Rompay

Thriller à l’ambiance vaporeuse, Bruges-la-Morte est l'une des pièces maîtresses du symbolisme belge. Dans ce roman d'une rare poésie, la Venise du Nord devient le miroir spirituel d'un homme hanté par la disparition de son épouse. Animé par une musique extatique, presque exubérante, l'adaptation lyrique d'Erich Wolfgang Korngold, alors âgé de 23 ans à peine, préfigure sa carrière musicale au cinéma. Mariusz Treliński présente une mise en scène où le réel et l'imaginaire ne cessent de se confondre, tandis que l’Orchestre symphonique de la Monnaie profitera de la sensibilité infaillible pour le langage postromantique du chef d'orchestre Lothar Koenigs.

Face à la crise sanitaire que nous traversons, la production initialement proposée a dû subir quelques changements. Afin de célébrer le centenaire de cet opéra en toute sécurité, la Monnaie et Theater an der Wien ont commandé une adaptation de la partition pour un orchestre réduit à 57 musiciens, partition qui a été raccourcie à une version de moins de deux heures, de sorte que la représentation puisse avoir lieu sans entracte. Mariusz Treliński a également ajusté sa mise en scène s’inspirant de l’exil hollywoodien du compositeur.

Infos pratiques