Doublebill Slap and Tickle & Kyabajo

476029

21/04/2020 - 21/04/2020

Chacun à leur façon, Liz Aggiss et Jija Sohn déplacent des frontières, provoquent, adoptent une attitude punky… Dans leurs spectacles respectifs, Slap and Tickle et KYABAJO, ils proposent de regarder de plus près notre manière de considérer les autres. Et comment cela dit souvent davantage sur le ‘regardant’ que sur le ‘regardé’. À partir de quand un objet de plaisir devient-il un sujet ? À quel âge cesse-t-on d’avoir une attraction sexuelle ? Ou cela n’arrive-t-il tout simplement pas ? Questions intrigantes que ces deux artistes uniques nous lancent à la figure dans leur propre style espiègle. Venez assister à ces deux spectacles en une seule soirée sous forme de Double bill.

Liz Aggiss / Slap & Tickle

Non-conformiste, anarchiste, indomptable et intrépide : des qualificatifs qui caractérisent parfaitement Liz Aggiss. Née à une époque où les enfants étaient vus, mais pas entendus, Liz Aggiss a eu du mal à décider ce qu’elle voulait faire ou devenir. Elle savait juste qu’elle voulait être vue et entendue.

Slap and Tickle est une réplique – audacieuse, sombre et prisée – aux mœurs culturelles et aux tabous sexuels. Une présentation déconcertante d’interprétations et de contradictions à propos de femmes, de filles, de mères, de salopes et dames âgées. Se frayant un chemin entre l’intime et l’historique, Liz Aggiss crée une bouillie féministe qui essaime du spoken word au mouvement expressionniste, du music-hall à Radio Nostalgie, de changement de costumes à la manipulation d’accessoires. Il s’agit d’un jeu de qui tire et qui pousse, qui frappe et qui soulage, qui gifle et qui chatouille... jusqu’à la fin douce-amère.

Jija Sohn / Kyabajo

Dans son solo KYABAJO, Jija Sohn incarne l’hôtesse japonaise typique et la déconstruit de manière surréaliste. Elle analyse la façon dont le pouvoir se manifeste sur des modes subtils. Jija Sohn prend place face à une série d’objets qui stimulent son inconscient et avec lesquels elle engage une interaction. Cela débouche sur une performance visuelle qui célèbre l’aspect cru de l’être humain et embrasse ses côtés un peu louches. Abandonnez-vous à un jeu de soumission, de pouvoir et de libération.

Infos pratiques