EUROPEAN LAB BRUSSELS 2018

447567

27/09/2018 - 28/09/2018

EUROPEAN LAB BRUSSELS 2018 :: © Journées de Bruxelles 2017 - © Caroline Lessire for BOZAR

L’Europe peut-elle encore être sauvée ? Sauvée des national-populismes qui triomphent progressivement sur tout le continent, en Hongrie, en Pologne, en Autriche, désormais en Italie. Sauvée des excès du libéralisme qui dressent les peuples contre elle et sabordent toute confiance dans les idéaux humanistes qui ont pourtant présidé à sa construction. Sauvée d’elle-même, de sa technocratie obscure et grisonnante, de son manque de vision et de récit, de son absence de projet commun pour l’avenir.Et pourtant.Pourtant l’Europe est désormais la seule échelle territoriale et politique pertinente pour affronter tous les dangers collectifs de ce début de XXIe siècle, pour en relever les défis sociaux, migratoires, environnementaux, géopolitiques, pour dompter les enjeux de la société numérique, penser la métropolisation et la complémentarité des territoires, le local et le continental, l’universel et les diversités, co-construire de nouvelles modalités démocratiques, imaginer la culture de demain…Pourtant l’Europe est probablement le seul combat qui peut engager, dans la perspective de leur destin commun, les générations émergentes des « european, crisis and digital natives ». Le grand projet sur lequel elles peuvent et doivent s’entendre, inventer leurs institutions, penser leurs modèles. L’Europe pourrait être un terrain d’innovation, de transformation, d’imagination sans précédent pour prototyper l’avenir. À quelques mois d’élections européennes qui s’annoncent comme un choc politique historique à l’issue plus qu’incertaine, le forum European Lab revient à Bruxelles, au cœur de la capitale européenne pour donner la parole à ces générations d’activistes, de porteurs de causes et de projets, d’acteurs culturels, médiatiques, démocratiques.En écho au festival Nuits sonores Brussels, et en partenariat avec BOZAR, European Lab Brussels propose un temps d’échanges, d’inspiration et de débats pour donner des raisons d’espérer et solidariser ceux qui refusent le fatalisme.

Infos pratiques