Entre mélodie et géométrie

28/11/2017 - 28/11/2017

LE FIL ROUGE DE LA SOIRÉE VACILLE ENTRE LA PARTITION NÉE DU DESSIN, DE LA RIGUEUR DES MATHÉMATIQUES, DE LA GÉOMÉTRIE ET LA MÉLODIE, L’INTERPRÉTATION SANS RETENUE, TANTÔT EN CRIS ET FUREUR, TANTÔT EN SOUFFLES ET CHUCHOTEMENTS.

Collectif à géométrie variable, Dódeka a concocté avec soin un programme faisant le pont entre des œuvres des années 80 de Baudouin de Jaer et des œuvres fraîchement composées, la création mondiale du quintette « Cinéma » d’Antoine Prawerman et une autre dédiée au Double Sextet Dódeka, du jeune et talentueux liégeois François Couvreur. Entre les deux, le collectif nous fait découvrir le trio “1001“ de Stéphane Orlando, pièce inspirée autant des 1001 nuits que du code informatique exprimé en 0 et 1 ainsi que « Elle tombe à son tour » de Grégory d’Hoop, pièce libre tirée du Real Book Belgium, où tout le collectif se répond de part et d’autre de la salle pour nous offrir un dernier voyage dans la microtonalité.

Infos pratiques