Fire will become ashes, but not now

508572

30/03/2021 - 31/03/2021

Inspiré par l’œuvre de James Baldwin, Pitcho Womba Konga analyse plusieurs questions dans son nouveau spectacle. Que signifie le concept de « communauté » et à partir d’où se construit une identité ? Existe-t-il une identité noire et les êtres humains peuvent-ils partir en quête d’eux-mêmes au sein des frontières de la race à laquelle ils sont condamnés ? Qui est bourreau et qui est victime ? Y a-t-il d’ailleurs un bourreau ou sommes- nous tous victimes d’un système profondément enraciné, mais dévoyé ? Comment notre humanité peut-elle nous aider à retisser du lien entre nous ?
Womba Konga : « Je me sens oppressé par la teneur étriquée que la société donne à l’identité. Pourquoi devrais-je, moi ou qui que ce soit, choisir entre l’une ou l’autre identité : de nationalité belge ou d’une autre nationalité ; chrétien, musulman ou athée ; homme ou femme, etc. Les défis et le combat de notre temps consistent à donner une place à nos “identités plurielles” qui ne tolèrent pas de pensée cloisonnée. Où comme l’affirme Baldwin : “Qui tu es ne peut venir que de toi.” »
En convoquant la musique, la poésie slam, la boîte à rythmes, la danse et le théâtre, Fire Will Become Ashes, But Not Now propose une pollinisation croisée de plusieurs disciplines afin de présenter diverses perspectives. La distribution est aussi très diverse. Pitcho Womba Konga : « Pour paraphraser James Baldwin : “Je suis fier de ces gens. Non pas en raison de leur couleur, mais de leur intelligence, de leur force spirituelle et de leur beauté. La nation devrait partager cette fierté.” » Ainsi, le spectacle souhaite offrir différentes perspectives sur des questions qui devraient tous et toutes nous tenir autant à cœur, pour peu que nous souhaitions mieux vivre ensemble. Car la tâche que Baldwin nous confiait il y a près de soixante ans reste toujours aussi actuelle aujourd’hui : « C’est à nous tous, Noirs et Blancs, de veiller à ce que la situation ne s’embrase pas. »

Infos pratiques