Gidon Kremer

19/11/2017 - 19/11/2017

Le violoniste et chef d’orchestre letton Gidon Kremer débute son récital avec la magnifique chaconne qui clôture la Partita pour violon seul nº 2 de Bach. Place ensuite aux 24 préludes pour violoncelle de Weinberg, l’un des compositeurs russes les plus importants du XXe siècle, dont Kremer a transcrit des extraits de l’œuvre pour son propre instrument. Le récital s’achève par La Lontananza nostalgica futura de Nono, pour violon et huit bandes magnétiques, qui rend hommage à l’avant-garde de l’après-guerre et rappelle l’intérêt que Kremer porte depuis toujours à la musique contemporaine. 

Infos pratiques