Hanni El Khatib

05/10/2017 - 05/10/2017

Le bad boy californien est de retour avec «Savage Times», son 4ème album.
Vous le découvriez en 2011 avec «Will The Guns Come Out», cheveux gominés, bras tatoués. Un garage rock guitare-batterie crasseux et incisif dans la veine des premiers White Stripes et autres Black Keys. En 2013, sous la houlette de Dan Auerbach, il prend un virage plus fédérateur avec «Head In the Dirt».
Pour «Moonlight»,son troisème album,  il l’annonçait comme une nouvelle approche, l’album qu’il aurait  toujours voulu enregistrer: «What would it sound like if RZA got in the studio with Iggy Pop and Tom Waits?»
 Avec «Savage Times», le rockeur va un cran plus loin dans son trip et y apporte l’audacieuse touche disco funk qu’il manquait à ses précédents projets.