Kashash

463755

02/02/2019 - 28/02/2019

Kashash :: © Kashash ©Abdullah Hakawati

Artistes: Ammar Albeik, Khaled Akil, Khalil Younes, Abdullah Hakawati, Alma SalemConcept & Curation: Alma SalemKASHASH signifie colombophile, gardien ou éleveur de pigeons en arabe. La colombophilie, ou l’art et la science d’élever des pigeons domestiques, se pratique depuis environ 10 000 ans dans quasi toutes les régions du monde et en particulier à Damas. Les Syriens ont considérablement contribué à transformer la morphologie et le comportement des descendants domestiqués des pigeons bisets, aussi bien pour répondre à leurs besoins alimentaires, à leur plaisir esthétique qu’à leur divertissement.Depuis le début du soulèvement syrien en 2011, la disparition de plusieurs éleveurs de pigeons (kashash) à travers le pays prouve à quel point le ciel syrien est devenu un maelström de feu. Les toits des villes, autrefois occupés par de nombreux kashash, servent à présent de postes d’observation à toutes les formes de représentation autoritaire, pour autant qu’ils n’aient pas été des points d’impact et soient transformés en gravats. Avec des artistes et des chercheurs syriens, la commissaire d’expositions Alma Salem explore la relation transcendante que les Syriens entretiennent avec leurs villes et met en lumière la pratique traditionnelle syrienne de colombiculture, les histoires qu’elle recèle et sa place dans la mémoire collective syrienne. KASHASH, ses œuvres d’art, ses artistes, ses chercheurs, et ses pigeons reconquièrent les toits en leur qualité d’espaces intimes, populaires et transcendantaux.Dans le cadre de Moussem Cities, KASHASH va présenter une recherche artistique, une installation, une exposition photographique, des documentaires courts et de l’art vidéo. Dans un espace conceptuel, les artistes et le public pourront se rencontrer, loin des limites géographiques, temporelles et de la censure, et seront stimulés à créer des expressions artistiques novatrices, numériques et virtuelles, et à rendre visible l’invisible.KASHASH appelle à un ciel syrien pacifié, dégagé des avions de guerre ennemis. Une zone d’exclusion aérienne ainsi qu’une zone refuge et une zone verte pour mettre fin au carnage. À travers les arts et le dialogue, KASHASH a l’intention de briser le silence et d’exiger Beauté, Liberté, Dignité et Justice pour tous les Syriens.