La Cosa

24/09/2017 - 24/09/2017

D’abord il y a cette odeur de bois fraîchement coupé : quatre stères de bûches et de rondins fendus. Quatre haches aussi et quatre interprètes : tour à tour constructeurs et destructeurs d’architectures aléatoires à la manière du « jenga », ce jeu d’origine swahili qui consiste à défier l’équilibre à travers la construction d’un édifice précaire érigé avec des pièces de bois.

Le bois chante, le bois danse et les interprètes prennent des risques au gré des caprices de ces amoncellements instables.

Infos pratiques