Lina Selander - 'For A Time Light Must be Called Darkness'

24/09/2017 - 17/12/2017

For a Time Light Must Be Called Darkness est la première exposition personnelle en Belgique de Lina Selander (1973), l’une des plus importantes artistes vidéastes suédoises contemporaines. Son œuvre a pour point central l’analyse de la description des tournants historiques, des récits et représentations des évènements.
For a Time Light Must Be Called Darkness présente six installations vidéo, réalisées pour la plupart en collaboration avec Oscar Mangione. Ces œuvres nous emmènent à Bredäng (banlieue du Sud-Ouest de Stockholm), Berlin, à la West Bank, Pripyat et Tchernobyl. Tous ces lieux servent de prétexte et point de départ à de plus amples réflexions sur notre présent mis en regard des faits historiques.
Telle une archéologue, Selander visite ces sites et creuse son objet dans leur passé, leurs monuments, musées et archives. Elle s’appuie sur des documents visuels, se focalise sur des détails pour esquisser de façon analytique de nouvelles hypothèses. Elle tente ainsi de tracer les liens cachés, correspondances et analogies entre des imageries distantes afin de proposer un récit narratif différent.
Dans son approche singulière d’essayiste, Selander combine ses propres textes et rushes avec des images fixes, citations et matériaux d’archives. Une tension permanente anime ses œuvres audiovisuelles multi-strates et nous rappelle que voir n’est jamais un acte innocent.
L’œuvre de Selander a été récemment présentée au Kunstforening d’Oslo (2017), Göteborgs Konsthall (2016), Moderna Museet (Stockholm, 2015) et à VOX - Centre de l'image contemporaine (Montréal, 2015). Selander a représenté la Suède à la Biennale de Venise en 2015.

For a Time Light Must Be Called Darkness bénéficie du soutien de IASPIS.

Infos pratiques