Penelope - Voetvolk/Lisbeth Gruwez

465880

03/04/2019 - 06/04/2019

Penelope - Voetvolk/Lisbeth Gruwez :: © Danny Willems

Au départ, un épilogue muet et dansé pour conclure au KVS une performance de vingt-quatre heures, l’intégrale de l’Odyssée interprétée par un chœur de vingt-quatre hommes. Il s’agissait d'apporter une réponse et un contrepoint féminin à cette fable virile, toute de vengeance, de guerre et de sang.

Dans ce qui est devenu un solo autonome, Lisbeth Gruwez incarne donc la somme de toutes les femmes restées dans l’ombre de la guerre de Troie : Hélène, les nymphes, les sirènes, Calipso, Circé, et bien sûr Pénélope. Seule au centre du plateau, stimulée par la partition répétitive, hypnotique et envoûtante de Maarten Van Cauwenberghe, vêtue d’une longue robe noire ondoyante, et prenant appui sur son pied droit, la danseuse tournoie, virevolte telle une toupie vivante, exprimant ainsi l’attente, le désir, le manque, l’impuissance, toute la souffrance de la condition féminine confrontée à ce fléau qui lui échappe.

Infos pratiques