Pur présent

446701

16/01/2019 - 19/01/2019

Pur présent :: © dessin / drawing / tekening © Olivier Py Pur présent Pur présent Pur présent Pur présent Pur présent Pur présent

Composé de trois pièces, Pur présent se souvient des tragédies d’Eschyle qu’Olivier Py traduit et monte depuis dix ans. Cette intimité avec le poète antique a ouvert une brèche dans son esthétique comparable à celle issue de son travail en prison. Pour le dramaturge et directeur du Festival d’Avignon, les pièces nées de ces compagnonnages, comme ici La Prison, L'Argent et Le Masque, sont l’occasion de dépouiller son geste théâtral et d’aiguiser sa langue.

Pour « cette tragédie de notre pur présent » dans lequel « le moindre geste nous rend coupable », Olivier Py a voulu la fulgurance, la concision grâce à quelques personnages puissants et des situations extrêmes : un détenu et un aumônier, un banquier et son fils, un homme masqué et la foule, une prison qui brûle, un coup de feu, une révolution masquée. Tous sont pris dans des joutes oratoires qui s’entremêlent et se répondent. Tous s’emparent d’une question pour laquelle morale et loi sont impuissantes. « Comment vivre dignement ? »

Infos pratiques