Retour à Reims, sur fond rouge

03/10/2017 - 21/10/2017

Après l’enterrement de son père, Didier Eribon retourne chez sa mère à Reims. Il retrouve le milieu ouvrier qu’il a quitté trente ans auparavant, pensant pouvoir vivre sa vie à l’écart de sa famille et s’inventer soi-même en tournant le dos à son passé.

Il décide alors de replonger dans son histoire et de questionner les raisons de son éloignement.

C’est de manière frontale, comme un choc, découpé en une série de scènes qui s’enchaînent et avec deux musiciens, que Stéphane Arcas met en scène ce récit bouleversant dont il signe l’adaptation.

Restituer, sur fond rouge, l’histoire d’un livre et de son écriture qui commence plusieurs générations avant même que l’auteur ne l’entame ; restituer l’histoire enfouie d’un fils d’ouvrier, qui reste inscrite dans sa chair alors même qu’il est passé dans « l’autre camp » de l’ascension sociale. Mais une telle fuite peut-elle être à jamais définitive ? A quoi s'attache-t-on sinon à se réconcilier avec soi-même et avec le monde que l’on a quitté ?

Infos pratiques