Roots Music

10/12/2017 - 10/12/2017

Les voix de Papouasie :  Quelques exemples parmi la riche diversité culturelle de PapouasieLanny Yago, région de La PagoCes chants criards constituent l’ouverture d’une cérémonie traditionnelle dans les montagnes de Papouasie. Les mots prononcés en nopasewa sont destinés à accueillir les membres de la classe supérieure comme les chefs, les hauts fonctionnaires, les dirigants et les gouverneurs. Les parties en nanggorwah sont adressées à la population.Serui, région de SaereriAimunabai est le chant traditionnel des îles Yapen, qui raconte les histoires des ancêtres.Biak, région de SaereriLes chants Kankarem ont pour fonction d’exprimer son identité sociale au sein de la culture biak. L’ensemble musical Mataniari Toba BatakBatak est le terme générique utilisé pour désigner les six groupes ethniques vivant autour du vaste lac Toba situé au nord de l’île de Sumatra. Ils partagent un nom et une région, mais diffèrent largement, chacun ayant sa propre identité, sa culture et même sa propre langue. Ces différences sont manifestes dans leur musique instrumentale que les Toba appellent gondang, les Karo gendang et les Simalungun gonrang. Ces trois termes signifient « tambour ». Jouée en plein air, cette musique fait appel à un ensemble de percussions et de gongs et à des instruments à vent en bois. La structure rythmique du gondang est considérée comme l’une des plus complexes de l’Asie du Sud-Est. Les frères Marsius (surnommé le roi de la flûte de bambou sulim) et Sarikawan Sitohang (le roi du luth hasapi) sont réputés dans la région batak pour la virtuosité et la puissance de leur jeu. Ils ont déjà sorti une dizaine d’albums et font des tournées à travers le monde entier. 

Infos pratiques