Silent Disco

498722

27/04/2021 - 06/05/2021

Silent Disco :: © Miguel Claro

SOIRÉE COMPOSÉE AVEC :
Hors-jeu de Geneviève Damas / Isabelle Defossé (27-30/04)
La Convivialité 2 - Une société sans école de Arnaud Hoedt / Jérôme Piron (03-06/05)

À l’origine des projets de Gurshad Shaheman, il y a toujours la réalité comme lecture subjective du monde. Il puise son inspiration dans des récits intimes, autant le sien que celui des autres. Dans Silent disco, neuf jeunes filles et garçons, en rupture avec leur famille, se racontent.

Dans la lignée directe de ses projets précédents – Pourama Pourama et Il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète –, Silent disco interroge la construction de l’identité et l’appartenance au monde. Le spectacle se penche plus spécifiquement sur la sortie de l’adolescence, ce moment-charnière où l’intériorité est à la fois en crise et en sur-affirmation. Moment où l’on se retourne sur son enfance et réinterroge ses liens familiaux.

Sur scène, neuf jeunes filles et garçons, entre 17 et 23 ans, sont équipé·e·s d’un casque et dansent sur leur propre musique. Parfois, l'un·e d’entre eux retire son casque, sort de sa bulle et vient raconter aux spectateur·rice·s des bribes de sa propre vie. Rapidement, on comprend le point commun qui rassemble ces jeunes gens : tou·te·s ont vécu une rupture avec leur famille. Violence, abandon ou désamour sont autant de motifs qui peuvent amener de force ou de gré un·e jeune à quitter le domicile parental. Chacun·e est amené·e à mettre en perspective son vécu, par le biais de l’écriture et du théâtre. Petit à petit, la parole se libère et la musique de chacun·e, ce lieu de refuge au quotidien, contamine les autres et se partage. Les récits individuels se succèdent, s’entremêlent et résonnent ensemble pour peindre au final, par petites touches, un portrait allégorique d'une certaine jeunesse.

Infos pratiques