Station to Station

447983

05/05/2018 - 10/06/2019

Station to Station :: © TOYO ITO, PAO II : A DWELLINGS FOR THE TOKYO NOMAD WOMEN, 1989 - 2017, © Centre Pompidou © Veerle Vercauteren Station to Station :: © ROSS LOVEGROVE POUR LASVIT, PAVILLON LASVIT LIQUIDKRISTAL, 2012 © Veerle Vercauteren

JEAN PROUVÉ, MAISON TROPICALE, 1953
La Maison tropicale, dont les concrétisations en Afrique se limitent à la seule fonction de construction témoin, est un symbole de la production industrielle contrariée de Jean Prouvé et de la maturation continue de sa pensée sur la standardisation et la préfabrication. Métal contre métal, un dialogue s’établit entre la Maison tropicale et la structure de l’atelier.

« AUTOUR DE LA MAISON TROPICALE » : UNE PROGRAMMATION FILMIQUE ET DISCURSIVE
De mai 2018 à juin 2019, la présentation de la Maison tropicale est accompagnée d’une programmation cinématographique et discursive posant un regard critique contemporain sur les enjeux esthétiques et mémoriels de l’histoire coloniale européenne.

Une proposition du Musée national d’art moderne, Centre Pompidou.

A CHACUN SA MAISON. L’HABITAT AU CONGO BELGE : 1945 – 1960
En contrepoint de la Maison tropicale de Jean Prouvé, icône de l’architecture moderne restée à l’état de prototype, le CIVA propose une exposition, réalisée à partir de ses propres archives, montrant la réalité de ce que fût la construction au Congo belge dans les années d’après-guerre : réponses à la crise du logement, expérimentations techniques et adaptation au climat, modernisme tropical, architecture métropolitaine, et bien évidemment, traduction spatiale de la ségrégation sociale. Commissariat : Johan Lagae.

TOYO ITO, PAO II : A DWELLINGS FOR THE TOKYO NOMAD WOMEN, 1989 - 2017
Au seuil du virtuel, Pao II se présente comme un frêle abri suspendu au-dessus de l’insatiable tissu urbain des métropoles japonaises. Présentée dans une des trémies de l’atelier, l’œuvre affirme les qualités de l’habitat nomade et prône l’utilisation de structures légères pour former des espaces ouverts, capables de se plier à tous les usages du quotidien.

ROSS LOVEGROVE POUR LASVIT, PAVILLON LASVIT LIQUIDKRISTAL, 2012
Ce pavillon de verre fait converger architecture et design numériques, oscillant par ses parois ondulantes entre état liquide et solide. Il est ici transformé en un « cabinet prospectif » où sont exposées les œuvres de jeunes designers explorant les technologies numériques les plus avancées. Installation réalisée avec le soutien de Lasvit.

MARTIAL RAYSSE, OUED LAOU, 1971/2014
En 1971, Martial Raysse réalise un environnement évoquant ces rivières des régions semi-désertiques que sont les oueds. Espace contemplatif et sonore, cette installation évoque l’aventure communautaire dans laquelle Raysse s’engage au Maroc au tournant des années 1970.

WALK THE CHAIR, 2010
LA RIBOT
L’installation consiste en cinquante chaises pliantes sur lesquelles La Ribot a pyrogravé des citations. Invitant le visiteur à une conscience ludique de sa propre performance dans l’espace du musée, ces chaises s’offrent à un usage libre et spontané. Cette installation est située dans l’ancien Carwash et accessible du 5 mai 2018 au 12 novembre 2018.

Infos pratiques