Ta'ang

19/09/2017 - 19/09/2017

Depuis des décennies, la guerre civile s’intensifie dans la région du Kokang en Birmanie. Lorsqu’au début de l’année 2015, les Ta’ang (aussi appelés Palaung) voient leur vie à nouveau en danger, ce sont principalement des femmes et des enfants qui prennent la fuite et traversent la frontière avec la Chine. Wang Bing suit certaines de ces communautés d’infortunes aux airs à la fois modernes et presque mythiques et anciens qui errent dans les montagnes isolées avec pour seul bagage leurs maigres affaires. Ces personnes campent provisoirement dans des abris de fortune et parviennent parfois à gagner quelques Yuans grâce à la récolte de canne à sucre. Ou elles continuent leur chemin, jusqu’au prochain camp, où la situation n’est pas meilleure. Parfois, ces personnes se réunissent le soir autour d’un feu et se racontent leur histoire, jusqu’à ce que quelqu’un propose d’arrêter d’en parler, car c’est trop douloureux. Le film de Wang Bing n’essaye pas d’analyser cette guerre oubliée, il essaye plutôt de se rapprocher tout en finesse de ces personnes dans le besoin et oubliées du monde, pour lesquelles le spectateur éprouve à la fin la plus grande estime – rien que pour la dignité avec laquelle elles érigent un petit abri pour y passer les nuits suivantes avec leurs enfants, ou lorsqu’elles appellent leur propre mère pour les rassurer, et leur dire que tout ira bien vu qu’elles se soutiennent mutuellement et qu’elles n’ont donc aucune raison d’avoir peur.

TA’ANG, Wang Bing, (Chine, 148 ‘, VO/ST EN)

Dans le cadre de la série German Film Festivals on Tour, le Goethe-Institut Brüssel présente en avant-première bruxelloise quatre films du Berlinale Forum de 2016 et 2017 au BOZAR. Ce forum réputé pour proposer les nouvelles tendances de l’univers cinématographique ne connaît aucune limite formelle.

Infos pratiques