Tinus Vermeersch

08/09/2017 - 28/10/2017

Dans son travail, l’artiste semble vouloir capturer quelque chose qu’il ne comprend pas vraiment, qui existe hors de notre propre environnement et pour lequel aucun langage visuel n’a encore été développé. Dans sa manière de percevoir l’inconnu, Tinus Vermeersch utilise consciemment un regard occidental, comme s’il était la première et seule personne à avoir découvert un nouveau monde.

Ce n’est pas une idée prédéterminée ou une image qui le pousse à peindre, mais l’acte de peindre en soi, avec des techniques de dessin et de peinture délaissées, qui fait que son imagination discerne les volumes potentiels et les profondeurs suggérés par les lignes et les surfaces qu’il applique intuitivement à l’ébauche du tableau. Ces volumes et ces profondeurs sont renforcés par l’application de tons et de lignes plus ciblées, dicté par le tableau. Un rôle et une signification leur sont graduellement attribués dans un spectacle scénique qui apparaît lentement durant un processus de peinture qui commence avec une image fortuite et se termine dans une scène dramatique, très contrôlée.

Dans ses sculptures récentes, il poursuit le langage visuel qu’il a développé dans ses dessins. On pourrait les considérer comme des accessoires abandonnés, utilisés dans des performances obscures qui sont représentées dans les dessins, ou comme des objets rituels tombés en désuétude, ôtés de l’environnement qu’il leur a donné une signification et une fonction. Cette fonction présumée s’exprime dans des formes qui suggèrent parfois des objets protecteurs comme une pièce de vêtement, un casque, un manteau de fourrure ou une enveloppe, mais du fait de leur travail de modélisation ornementale, les formes sont une reproduction tridimensionnelle irréaliste d’un objet supposé existant ou d’un accessoire.

Leur sens ou leur rôle au sein de l’ensemble reste ouvert et insaisissable. Au plus on pénètre et on se perd dans le monde de Tinus Vermeersch, au plus on est confronté aux nombreuses interprétations possibles. Le plaisir de regarder son travail devient si intense que cela en devient une expérience visuelle captivante et obsédante.

Tinus Vermeersch (°1976 Kortrijk, Belgique).

Son travail est inclus dans de nombreuses collections privées, y compris le MUba à Tourcoing (France), MU.zee à Ostende, Broelmuseum à Courtrai, La Province Flandre Occidentale, Le Parlement Flamand à Bruxelles et La Banque Nationale à Bruxelles.
Actuellement, son travail est inclus dans l’exposition TU SAIS CE QU'ELLE TE DIT... MA CONCIERGE? MUba Eugène Leroy, Tourcoing, F

Infos pratiques