Titans

450903

17/08/2018 - 18/08/2018

Titans :: © Elina Giounanli

La référence aux Titans, ancêtres des dieux de l’Olympe plongés en un souffle dans l’oubli, donne le ton sur la vanité de la prétention à incarner des modèles grandioses, des figures de puissance qui ne seraient pas soumises à l’ironie du réel.

Entre burlesque et étrange, Euripides Laskaridis campe un être imprévisible et débordant, ni homme ni femme ni transgenre mais tout à la fois, secondé d’un complice affairé dont on ne verra jamais le visage.
Il se débat dans un bric-à-brac métaphysique, qu’il maîtrise autant qu’il lui échappe, et mêle joyeusement les genres et les registres. La scène devient le lieu de l’invention et de la liberté, une sorte d’arène céleste où tout peut arriver, un théâtre du ridicule et de la transformation aussi magnifique qu’un palais du rêve.

Infos pratiques