Todos caeràn

499301

16/02/2022 - 26/02/2022

Todos caeràn :: © Hichem Dahes

Au début il n'y a qu'une salle de théâtre, trois présences, un texte, Tchekhov peut être : rien d'extraordinaire, il pourrait s'agir d'une répétition. Soudain un quatrième personnage débarque. Il affirme être un chevalier errant et il se fait appeler Don Alfonso Quichano. Son cheval est une brouette et sa dulcinée s’appelle Andy. C'est le début d'une série de péripéties dont ces quatre êtres sont à la fois les auteurs et les les sujets.

Todos Caerán parle d'une quête d'identité obstinée qui ne se laisse pas décourager par les tentatives ratées et les désillusions cuisantes. C'est un road trip absurde qui traverse des époques, des situations et des styles littéraires différents. Le seul repère est le théâtre : c'est là que les protagonistes reviennent toujours, comme si ce n'était qu’à l’endroit de la représentation et du partage qu’il y avait un espoir de se rencontrer soi même.

Texte Francesco Italiano Mise en scène Guillemette Laurent Interprétation, collaboration à l'écriture et à la mise en scène Marie Bos, Renaud Cagna, Estelle Franco et Francesco Italiano Création lumière et direction technique Nelly Framinet Scénographie Nicolas Mouzet-Tagawa Création sonore Maxime Bodson Stagiaire son Némo Camus Costumes Thijsje Strijpens Conseiller technique Lionel Ueberschlag Accompagnement et diffusion BLOOM Project Production déléguée Théâtre la Balsamine Production Le Colonel Astral / Audience asbl Coproductions Théâtre la Balsamine, La Coop asbl et ShelterProd Soutiens Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du théâtre, taxshelter.be, ING, tax-shelter du gouvernement fédéral belge. Aide Théâtre Océan Nord et Le 140.
Ce spectacle n’aurait pu avoir lieu sans le concours du Théâtre Océan Nord.

Le Colonel Astral a été fondé par Marie Bos, Estelle Franco, Francesco Italiano et Guillemette Laurent lors de la création de Nasha Moskva qui eut lieu en 2015. Le désir du collectif était alors de travailler sur les Trois soeurs de Tchekhov. A Volterra en Italie, la visite d'un hôpital psychiatrique abandonné fut le révélateur de leur processus créatif : représenter l'effet q'une oeuvre produit sur l'inconscient et mettre en jeu les associations libres générées par celles-ci. Sur les murs de la cour intérieur de l'hôpital de Volterra, l'un des détenus Fernando Oreste Nannetti, pendant des années, a gravé quotidiennement son journal. Ce journal relate la correspondance qu'il entretenait avec les astres. Nannetti se nommait lui-même le Colonel Astral. "Nasha Moskva", Le premier spectacle de la compagnie Le Colonel Astral sera repris au Théâtre de la Vie, du 16 au 20 mars 2021.

Infos pratiques