Tomás Saraceno - 'Many suns and worlds'

21/04/2016 - 28/10/2017

Rares sont les artistes ayant publié des documents en collaboration avec des scientifiques, parce que la science dont ils devaient se nourrir était trop limitée ! Pour étendre les frontières de l’art, Tómas devait commencer par repousser celles de [...] la science. – Bruno Latour, 2016.


Many suns and worlds est la première exposition individuelle de Tomás Saraceno en Belgique. Cette exposition, qui s’inscrit dans l’ambitieux projet de l’artiste argentin intitulé Cloud Cities, présente une nouvelle installation spécialement conçue pour l’espace projets de la Vanhaerents Art Collection.

Les installations réalisées ces dernières années par Tomás Saraceno ont un caractère fortement expérimental. L'artiste y intègre des technologies de pointe, qu'il organise en fonction du regard critique qu'il porte sur l’urbanisation, la mobilité, l’écologie et d'autres thématiques économiques et sociopolitiques. Les idées et projets novateurs de Saraceno s'apparentent clairement à l’œuvre d'une série d’architectes radicaux des années 1950 et 1960. Ils se caractérisent par un utopisme débridé, semblable à celui qu’on trouve dans l’œuvre architecturale de Richard Buckminster Fuller.

Dans la série Cloud Cities, Tomás Saraceno présente sa vision futuriste d’une ville modulaire et transnationale dans les nuages, qui concrétise des pratiques de construction durables et émancipatoires. Cette réalisation utopique projette une ville volante qui glisse lentement dans le ciel parmi des formations ressemblant à des nuages, composées d’innombrables structures toutes égales et mues uniquement par les forces thermodynamiques atmosphériques et les flux d’énergie cosmique en provenance du Soleil. L’exposition Many suns and worlds continue à explorer la circulation globale d’énergie et entend déclencher l’imagination collective, si nécessaire en ces temps de clivage écologique.


Né en 1973 à Tucumán, en Argentine, Tomás Saraceno est vit et travaille actuellement en Allemagne, à Berlin.
Architecte de formation, Tomás Saraceno est aujourd’hui largement reconnu comme l’un des artistes les plus visionnaires de sa génération. Par son œuvre, il ambitionne de combler le fossé qui sépare l’art et la science. Les centres d’intérêt de l’artiste sont aussi riches et diversifiés que ses centres d'intérêt. Il puise son inspiration dans les recherches effectuées par lui-même et par d'autres sur la structure des toiles d’araignées, les nuages, les bulles de savon, l’atmosphère...
Dans sa quête de créer une architecture futuriste flottante, il met ses connaissances de la physique, de la chimie et de l'architecture au service de la création d'installations monumentales qui, de temps en temps, sont même accessibles pour le public.

Infos pratiques