Vlaemsch (chez moi)

508591

15/06/2022 - 22/06/2022

Vlaemsch (chez moi)

Revendiquer ses racines peut être dangereux et peut mener à la peur et au rejet de « ceux qui ne sont pas de chez nous ». Si l’on remonte cependant nos arbres généalogiques, on se rend compte que nous sommes liés à une multitude d’origines venues d’ailleurs (et parfois de très loin). Ce creuset d’influences constitue notre ADN et inspire l’œuvre du chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui sur le plan musical, visuel et théâtral : « L’isolement n’est pas intéressant. Être flamand est une identité fluide, comme toutes les identités. »
Que signifie être un·e artiste flamand·e quand l’art ne s’arrête pas aux frontières nationales ? Lorsque les influences viennent en grande partie de cet « ailleurs », quand le travail artistique est nourri de rencontres faites lors de voyages aux quatre coins du monde ? L’art et les êtres humains sont de facto des migrants.
Au XVe siècle, la Flandre a connu un âge d’or culturel et économique lors duquel la réputation de la région se transmettait surtout par le biais des artistes. L’influence des polyphonistes flamands est comparable dans l’histoire de la musique à celle des Primitifs flamands dans l’histoire de la peinture. Les fiamminghi comme on appelait les artistes originaires des Pays-Bas historiques étaient connus pour être des esprits novateurs, libres, qui ne se laissaient enfermer ni dans des normes ni dans des frontières. Ils ne craignaient pas l’expérimentation, travaillaient de manière internationale et étaient ouverts aux influences étrangères. Aussi bien dans la musique que dans l’art pictural, les grands noms bénéficiaient d’un statut de vedettes et les commanditaires laïques et religieux se disputaient leurs talents. Sidi Larbi Cherkaoui, Hans Op de Beeck et Floris De Rycker vivent et travaillent dans la Flandre d’aujourd’hui et en leur qualité d’artistes contemporains flamands, ils ont toujours entretenu le dialogue avec ce riche passé.Entre cette période d’essor et l’époque actuelle, l’évolution et l’économie de ce « plat pays » a bien entendu connu des hauts et des bas, ce qui a entraîné à de multiples reprises la fermeture et puis la réouverture de ses frontières. Il semblerait que la Flandre chorégraphie cette alternance du repli sur soi et de l’absorption d’identités étrangères au rythme des marées.
La Monnaie et le KVS unissent leurs forces pour offrir une scène à Vlaemsch : une prestigieuse collaboration dans le cadre du programme Troika.

Infos pratiques

  • KVS
    • Quai aux Pierres de Taille 7
    • 1000 Bruxelles
  • Prix
    • Catégorie 3: 25.0 €
    • Catégorie 4: 10.0 €
    • Catégorie 1: 60.0 €
    • Catégorie 2: 40.0 €
    • Article 27: 1.25 €
  • Timetable
    15-06-2022 08:00 PM - 10:00 PM
    16-06-2022 08:00 PM - 10:00 PM
    17-06-2022 08:00 PM - 10:00 PM
    18-06-2022 08:00 PM - 10:00 PM
    19-06-2022 03:00 PM - 05:00 PM
    21-06-2022 08:00 PM - 10:00 PM
    22-06-2022 08:00 PM - 10:00 PM