Ancien hippodrome d’Uccle-Boitsfort

C’est à l’initiative de la Société d’Encouragement des races de chevaux et du développement des Courses en Belgique que le projet d’un hippodrome prend forme, à l’orée de la forêt de Soignes. L’État donne son autorisation pour que les travaux commencent en 1875 et les plans sont confiés à l’architecte paysagiste Édouard Keilig, déjà auteur du tracé du bois de la Cambre et du parc de Laeken. D’inspiration néo-Renaissance flamande, la grande tribune présente des façades alternant bandes de couleur claire et briques. Par contre, la petite tribune s’apparente plutôt au style éclectique. En 1900, un autre architecte, François Kips, conçoit les écuries et le bâtiment du Pesage, là où s’effectue le contrôle de poids des jockeys. Entre 1941 et 1951, l’aménagement du site se poursuit, avec l’intervention de l’architecte Breydel, par la construction de la porte d’entrée, des guichets, de la tour de départ et des halles des parieurs, notamment. La dernière course eut lieu en 1995. Après une période de déshérence à la fin des activités hippiques, l’hippodrome est devenu propriété de la Région de Bruxelles-Capitale. Il est au centre d’une vaste opération de réhabilitation et de restauration des bâtiments remarquables, pilotée par la Société d’Aménagement urbain, et d’un projet d’aménagement en parc de loisirs actifs respectueux de l’environnement, mené par un concessionnaire privé : DROH!ME Melting Park. (CL 11/09/1992).

Visites guidées, samedi et dimanche dès 10h.
Expositions et chasse aux trésors de la nature autour de l'anneau de course (pour les enfants).
Restauration possible sur place (food trucks, buvettes…).
Atelier vélo.

Infos pratiques

  • chaussée de la Hulpe 51
    1180 Bruxelles
    • sam. et dim. de 10h à 18h
    • T
      Hippodrome