Cimetière de Bruxelles

Les cimetières existants étant devenus trop exigus, les autorités de la Ville de Bruxelles décidèrent en 1874 d’acquérir de vastes terrains en bordure de la chaussée de Louvain. Elles eurent recours à l’architecte paysagiste Louis Fuchs pour aménager les 38 ha ainsi constitués. Ce dernier dessina un vaste parc paysager structuré par de larges avenues, des ronds-points, d’élégantes perspectives arborées, des enclos plus intimes ceints de haies et des espaces gazonnés ourlés de sentes propices au recueillement. Comme nombre de ses contemporains, il planta des résineux persistants, des chênes, des saules pleureurs et du lierre, essentiellement pour leur valeur symbolique, ou des cerisiers du Japon pour leur aspect esthétique à l’époque de floraison. Une fois franchis les robustes pavillons d’entrée de style néo-étrusque dessinés par l’architecte Victor Jamaer, le cimetière dévoile un ensemble unique de monuments commémoratifs de grande qualité comme le mémorial anglais de la bataille de Waterloo, œuvre de Jacques de Lalaing, mais aussi des arbres remarquables comme un platane à feuille d’érable, un noisetier de Byzance ou de magnifiques érables argentés. Les amateurs d’oiseaux reconnaitront peut-être pouillots véloces et siffleurs, accenteurs mouchets, grimpereaux des jardins, sittelles torchepot, pics épeiche, éperviers d’Europe ou ouettes d’Égypte. (CL 06/02/1997)

Infos pratiques

  • avenue du Cimetière de Bruxelles
    1140 Bruxelles
    • sam. et dim. de 8h30 à 16h30 (dernière entrée à 16h)
    • B
      Cimetière de Bruxelles