Clos des Lauriers Roses et cité Ieder zijn huis

58
Clos des Lauriers Roses et cité Ieder zijn huis

En 1957, l’architecte Willy Van der Meeren est chargé de construire une série de logements organisés en long blocs de seulement un étage. Abondamment vitrés, ils sont très lumineux et s’organisent sur un vaste terrain gazonné desservi par deux rues parallèles qui forment le Clos des Lauriers Roses. Deux ans plus tard, il va réaliser la cité Ieder zijn Huis, qui est considérée comme son chef d’œuvre : un ensemble de 105 logements sociaux érigés entre 1959 et 1961, en collaboration avec l’architecte Léon Palm. Reposant sur des pilotis en béton, les différents appartements sont accessibles par des « rues intérieures » situées tous les trois niveaux. Leurs dimensions s’inspirent du Modulor établi par Le Corbusier. Si les portiques ont été coulés sur place, tous les autres éléments, au niveau des façades, des planchers et des escaliers, notamment, ont été préfabriqués. Van der Meeren prône ici une architecture rationaliste et économique en se basant sur l’industrialisation et la standardisation, ce qui le distingue des premiers modernistes. Une place a par ailleurs été accordée à l’art dans les espaces communs. Le hall d’accueil abrite un bas-relief de Jo Delahaut et une statue de Rik Poot est installée à l’extérieur.
Le bâtiment a récemment été rénové en profondeur par Beliris afin de l’adapter aux normes actuelles en matière d’isolation, de sécurité et de confort.

Infos pratiques

  • avenue Platon 19-21
    1140 Bruxelles
    • sam. et dim. de 10h à 18h
    • B
      Cicéron
    • B
      Cimetière de Bruxelles