Cressonnière royale

Le roi Léopold II avait souhaité relier le Palais royal à la gare du Nord par une voie de chemin de fer. Les travaux avaient commencé mais, à sa mort, ils furent abandonnés, laissant un biotope profondément modifié par les terres de remblai. À cet endroit, le sol était d’ailleurs trop marécageux. On ne sait qui suggéra qu’il pouvait, par contre, être propice à la culture du cresson. La famille de Netteke Cresson (voilà bien une coïncidence) le comprit puisqu’elle se consacra à cette activité horticole durant l’entre-deux-guerres. Toutefois, l’entreprise périclita et il fallut attendre 2013 pour qu’un nouveau projet réintroduise en ces lieux la crucifère comestible. Alimentée en eau courante et très pure – des qualités indispensables – par les sources du domaine royal, la cressonnière, donnée en gestion à la Ferme Nos Pilifs, fut tout naturellement inaugurée par la reine Paola.

Explications. Avec la collaboration de La Ferme Nos Pilifs et de La Promenade Verte de Neder-Over-Heembeek.

Infos pratiques

  • avenue des Croix de Feu
    1020 Bruxelles
    • sam. et dim. de 10h à 12h
    • T
      Buissonets