Église Saint-Adrien

31
Église Saint-Adrien

Entièrement parée de briques « Klampsteen » d’un ton gris-rose, l’église Saint-Adrien, consacrée en 1941, fut bâtie non loin d’une chapelle éponyme existant déjà au XVe siècle. Le chantier, commencé en 1938, fut confié à l’architecte A. Vanden Nieuwenborg qui, d’emblée, dut respecter les contraintes d’un budget limité. Il fera construire une église massive dont les volumes clairement définis s’articulent autour de la nef centrale. Des arcatures en briques, adaptation des lombardes romanes, soulignent habilement toutes les ouvertures de l’édifice. Ce sont les reliefs et les jeux d’ombres et de lumière ainsi générés qui assument à eux seuls le parti décoratif. L’architecte a choisi d’intégrer la puissante tour-clocher dans la façade principale, s’inspirant sans doute de certaines églises-halles du nord de l’Europe et de solutions existant déjà à la période romane dans les régions mosane et rhénane. Le portail central s’inscrit dans un renfoncement marqué qui, en se prolongeant, souligne l’élan vertical du clocher. À l’intérieur, les piliers comme les voûtes sont recouverts de briques jaune sable. Le chœur abrite la Vierge de Boondael (milieu XVIIe siècle). On peut également y admirer les sept vitraux réalisés par la créatrice Danieli dans les années 1960. La chapelle, quant à elle, contient deux retables du martyre de saint Adrien (1490, école Borman) et le retable du martyre de saint Christophe (fin XVIe siècle).

Infos pratiques

  • avenue Général Dossin de Saint-Georges
    1050 Bruxelles
    • sam. de 10h à 19h, dim. de 13h à 19h
    • T
      Solbosch
    • B
      ULB
    • B
      Relais