Étangs d’Ixelles

Le ruisseau du Maelbeek, qui prenait sa source non loin des bâtiments conventuels de l’abbaye de la Cambre, est aujourd’hui partiellement canalisé et, des sept étangs qu’il formait, il ne reste plus que les deux vastes pièces d’eau que nous connaissons aujourd’hui sous le nom des étangs d’Ixelles. La première, qui couvrait autrefois l’actuelle place Flagey, fut en partie asséchée vers 1860. La deuxième découle de la réunion des étangs Pennebroeck et Ghévaert. L’ingénieur Victor Besme aménagea tout le quartier en 1871 et leur donna la configuration pittoresque qui reflète le goût de l’époque pour les parcs paysagers à l’anglaise. Pas moins de 59 arbres remarquables ont été recensés aux abords des étangs, dont de beaux ensembles de platanes, de tilleuls argentés, d’érables et de peupliers. Classé depuis 1976, le site s’enorgueillit d’un ensemble de sculptures et d’une grande rocaille, récemment restaurée, dont les rochers factices, les ruines et la colonne tronquée servent de cadre à une cascade hydraulique unique à Bruxelles. (CL 18/11/1976)

Infos pratiques

  • Étangs d’Ixelles
    1050 Bruxelles
    • T
      Flagey
    • B
      Flagey
    • B
      Étangs d’Ixelles