Grand-Place

Classée au Patrimoine Mondial de l'Unesco, la Grand-Place commence à se construire au 15e siècle; d'abord des halles quelques maisons de corporations puis un Hôtel de Ville pour asseoir l'autorité de ce lieu de commerce. Bombardée pendant 3 jours par l'armée française en 1695, elle est presque totalement détruite mais comme un phénix, elle renaîtra de ses cendres en moins de 5 ans. C'est pourquoi quatre styles se côtoient ou se chevauchent même parfois ; c'est un pêle-mêle de gothique, de baroque opulent, de néoclassique et de néogothique. La tour de l’Hôtel de Ville mesure plus ou moins 96 mètre de haut.

Un lieu historique

Lieu historique, la Grand-Place a vu se dérouler de nombreux évènements heureux ou tragiques :

En 1523, les premiers martyrs protestants, Henri Voes et Jean Van Eschen, y sont brûlés par l'Inquisition,
1563, les comtes d'Egmont et de Hornes y sont décapités.
Août 1695, pendant la Guerre de la Ligue d'Augsbourg, la plupart des maisons qui bordent la Grand-Place, dont certaines sont encore construites en bois, sont détruites lors du bombardement de la Ville par les troupes françaises commandées par le maréchal de Villeroy. Seules la façade et la tour de l'Hôtel de Ville, qui servait de cible aux artilleurs, et quelques murs en pierre ont résisté aux boulets incendiaires. Les maisons entourant la place furent rapidement reconstruites, en pierre cette fois, par les différentes corporations. Parmi celles-ci, la maison de la corporation des Brasseurs qui abrite aujourd'hui le Musée des Brasseurs